LE PHMA S’APPRÊTE À FÊTER SES 25 ANS

Le Pôle hydraulique et mécanique d’Albert (PHMA), créé à l’initiative d’industriels locaux, fête ses 25 ans. La partie aéronautique de l’organisme s’est ouverte depuis un an et demi à l’ensemble des acteurs de ce secteur au niveau des Hauts-de-France. Créé en 1993 par des industriels spécialistes de l’hydraulique, de la mécanique et de l’aéronautique et […]

779
Le PHMA organise des rencontres mensuelles entre ses membres.

Le Pôle hydraulique et mécanique d’Albert (PHMA), créé à l’initiative d’industriels locaux, fête ses 25 ans. La partie aéronautique de l’organisme s’est ouverte depuis un an et demi à l’ensemble des acteurs de ce secteur au niveau des Hauts-de-France.

Créé en 1993 par des industriels spécialistes de l’hydraulique, de la mécanique et de l’aéronautique et implanté sur le pôle Albert-Méaulte, le PHMA regroupe aujourd’hui 52 membres, dont 41 industriels. Souhaitant fédérer localement et favoriser le développement de projets collaboratifs inter-entreprises, le groupement multiplie les actions tout au long de l’année. À l’aube de ses 25 ans, le PHMA souhaite se moderniser afin de mieux répondre aux attentes de ses adhérents.

REGROUPER LES INDUSTRIELS

« Depuis un an et demi nous avons développé une logique de cluster autour de l’aéronautique. Nous nous sommes notamment ouverts à l’ensemble des acteurs de la région. Avec une certaine réussite puisqu’aujourd’hui 20% de nos membres sont situés en dehors d’Albert-Méaulte », souligne Sophie Pouillart chargée de mission pour le PHMA. Avec ses actions de développement de marchés, ses rencontres commerciales ciblées, son réseau de compétence ou encore son travail autour des métiers en tension, le pôle a su séduire jusqu’à des industriels comme Mecachrome Normatec ou Dassault Aviation. « Une organisation comme la nôtre n’existait pas jusqu’ici sur le versant nord de la région. Notre objectif est vraiment de provoquer des rencontres » ajoute-t-elle. En allant vers la Région et en proposant de booster le secteur aéronautique dans les Hauts-de-France, le PHMA a intégré la gouvernance de la filière. Une stratégie d’ouverture qui a pour objectif d’apporter plus de réponses aux industriels en développant un dialogue avec d’autres, comme le Centre technique des industries mécaniques (Cetim) par exemple. « Ce qui fait le succès du PHMA c’est que nous allons à l’essentiel. Nous faisons simple mais efficace », note encore Sophie Pouillart

REGARDER VERS L’AVENIR

C’est dans ce contexte de renouveau que le PHMA a célébré ses 25 ans le 24 septembre sur le site de l’aéroport Albert-Picardie. « Nous avons souhaité inviter l’ensemble des membres fondateurs et historiques, les anciens présidents, les élus et les industriels qui font vivre le PHMA. C’est l’occasion pour nous d’annoncer notre envie de moderniser le pôle avec un nouveau nom et un nouveau logo capables de valoriser la marque aéronautique », explique Sophie Pouillart. Ce virage doit permettre la mise en valeur du savoir-faire aéronautique de l’organisme et mieux servir cet axe d’évolution de croissance. À terme ce même travail devrait être effectué sur la partie hydraulique, autre composante de poids du PHMA.