1ÈRE ÉDITION DES GRANDS PRIX DE L’INNOVATION ET DE LA PERFORMANCE

Parce qu’elles ont envie de faire découvrir les pépites régionales du droit, de la finance et de l’assurance, Lille Place Juridique et Lille Place Tertiaire lancent la 1ère édition des grands prix de l’innovation et de la performance. Ils récompenseront les initiatives et le dynamisme des professions régionales du droit et chiffre. Beaucoup de directions […]

767
Grégory Sanson, président de Lille Place Financière et Bruno Contestin, président de Lille Place Juridique.

Parce qu’elles ont envie de faire découvrir les pépites régionales du droit, de la finance et de l’assurance, Lille Place Juridique et Lille Place Tertiaire lancent la 1ère édition des grands prix de l’innovation et de la performance. Ils récompenseront les initiatives et le dynamisme des professions régionales du droit et chiffre.

Beaucoup de directions juridiques en Hauts-de-France ont recours à des prestataires nationaux voire internationaux. Nous nous sommes rendus compte qu’ils ne connaissaient pas les experts régionaux », déplore Bruno Contestin, président de Lille Place Juridique. De ce constat est née la volonté de mettre en valeur l’offre de services en Hauts-de-France, par des Grands prix de l’innovation et de la performance droit-finance-assurance. Cabinets, établissements financiers et d’assurance ou professionnels indépendants (notaires, huissiers, experts-comptables, commissaires aux comptes, avocats, établissements de formation en droit) peuvent déposer leur candidature (voir encadré) pour présenter des collaborations gagnantes/ gagnantes qu’ils ont menées avec leurs clients. L’an dernier, Lille Place Juridique avait déjà initié des grands prix avec les avocats, qui ont rencontré un tel succès qu’il fallait aller plus loin. « Plus de 110 avocats lillois ont joué le jeu, auditionnés par 80 directions juridiques. Il y a une vraie envie de faire se rencontrer les professions », ajoute Bruno Contestin, par ailleurs représentant de la délégation régionale de l’Association française des juristes d’entreprise (AFJE).

UNE PLACE FINANCIÈRE ACTIVE

« Nous sommes la troisième place financière de France après Paris et Lyon avec 60 établissements de crédit [ndlr, dont 35 disposent d’un siège en région]. Les enjeux de financement et de transmission sont importants. Les candidats peuvent mettre en avant une opération qui a permis de résoudre une difficulté, ou à une entreprise de se développer », explique Grégory Sanson, président de Lille Place Financière. Près de 80 établissements financiers complètent les services du secteur bancaire : couverture du risquepays, assurance-crédit, sociétés de caution, capital investissement, crédit à la consommation… Autant dire que cette offre performante mérite d’être connue au-delà des frontières des Hauts-de-France. Pour les professions juridiques, il s’agira, pour participer à ces grands prix, de mettre en avant des façons innovantes de travailler et des prestations de services qui tirent leur épingle du jeu. Une vingtaine de prix seront remis le 4 décembre prochain : le grand prix et le prix spécial du jury pour les avocats, notaires, huissiers, expert-comptable, commissaires aux comptes et établissements d’enseignement supérieur en droit car la volonté du président de Lille Place Juridique est d’y associer les universités, pour sensibiliser les étudiants et futurs professionnels. Pour les professionnels de la finance et de l’assurance, six prix seront remis. « Nous sommes convaincus que cette première édition va embrayer sur une seconde. C’est une manifestation de place. Elle a le soutien des organisations professionnels et des ordres », se réjouit Grégory Sanson.

L’ENJEU DE LA MODERNISATION

« Quand on évoque la finance, on parle aussi d’intelligence artificielle, de block chain et du tout numérique. Mais aussi de financement vert, comme en témoignent en Hauts-de-France, les projets rev3. Les établissements doivent se transformer », ajoute Grégory Sanson. Et d’affirmer que ces professions soient bien loin de l’image vieillissante que l’on peut, à tort, leur attribuer. « Cela bouge énormément. Les jeunes générations connaissent mal nos métiers, ces prix permettent de montrer que les professions innovent. La concurrence est nationale voire internationale, il faut montrer que l’on existe et que l’on a développé des compétences spécifiques, la profession est tout sauf figée », constate Bruno Contestin. Participant à la fédération des professionnels des Hauts-de-France, l’association Les Places Tertiaires, qui regroupe Lille Place Financière et Lille Place Tertiaire, compte près de 300 membres en région. Organisés en clubs dans une logique de dynamisation, ces expert et décideurs se réunissent régulièrement pour créer de la valeur ajoutée, par des missions de veille, de promotion, de diffusion ou de soutien au développement.