UNE SAISON FAITE DE DISPARITÉS

Malgré une météo plus qu’estivale, les touristes ne seraient pas au rendez-vous sur la côte picarde. Certains professionnels se frottent les mains, d’autres déchantent. Tour d’horizon avec les acteurs du secteur. En cet été 2018, le soleil souvent réclamé dans notre région a généreusement rayonné. Pourtant, tous les professionnels du tourisme ne sont pas satisfaits […]

948
Les touristes apprécient les sorties nature.

Malgré une météo plus qu’estivale, les touristes ne seraient pas au rendez-vous sur la côte picarde. Certains professionnels se frottent les mains, d’autres déchantent. Tour d’horizon avec les acteurs du secteur.

En cet été 2018, le soleil souvent réclamé dans notre région a généreusement rayonné. Pourtant, tous les professionnels du tourisme ne sont pas satisfaits de la fréquentation, comme par exemple les restaurateurs. D’autres au contraire, qui proposent des activités nature, dressent un bilan positif. Les touristes, qui ont les cartes en main, changeraient-ils leurs priorités ? À vérifier en fin de saison et surtout sur le long terme. L’antenne de l’office de tourisme la baie de Somme à Saint-Valery-sur-Somme ne désemplit pas : « Nous recevons beaucoup de personnes qui veulent faire du vélo. Elles nous demandent des informations sur les pistes cyclables, veulent savoir où l’on peut louer des vélos. Elles se renseignent pour faire des balades à pied en baie, effectuer des sorties en bateau. La saison a été calme jusqu’à mijuillet et la fin de la coupe du monde de football. Les touristes sont en grande majorité des Français, des Belges et des Hollandais se présentent aussi », résume Élisa, experte locale à l’office de tourisme.

TRAVERSÉE DE LA BAIE ET PHOQUES

Animateur à Rando Nature en Somme à Saint-Valery-sur-Somme, qui compte une dizaine de guides, Guillaume Bellenger est heureux : « Pour nous, ça se passe pas trop mal. Nous avons de meilleurs résultats que les autres années. Nous avons plus prospecté et nous avons ouvert une seconde antenne au Crotoy. La traversée de la baie entre Saint-Valery et Le Crotoy et la découverte des phoques sont les balades les plus demandées. Les touristes veulent profiter au maximum. Ils préfèrent se focaliser sur une activité quitte à prendre un sandwich plutôt que d’aller au restaurant. » Si les week-ends se passent bien à l’hôtel Les Pilotes à Saint-Valery, en semaine l’établissement de 25 chambres n’est occupé qu’à 60% : « Ce n’est pas ce qu’on attend d’une saison estivale, souligne Manon Hardy, chef de réception. Je ne sais pas comment expliquer ces résultats. La situation semble être la même un peu partout pareil. Peut-être fait-il un peu trop chaud… Nous avons bien travaillé en mai et juin. Depuis deux/ trois ans, août et septembre sont meilleurs que juillet. Il faut souhaiter que ce soit pareil cette année. »

SUCCÈS POUR FORT-MAHON

Autre station, autre bilan. Dotée d’une plage de qualité, Fort-Mahon-Plage est une destination très prisée des touristes. À deux pas de là, l’hôtel-restaurant La Terrasse fait le plein : « Pour l’instant, ça va plutôt bien, assure Mathieu Gonsseaume, le directeur général de l’établissement qui compte 56 chambres, un restaurant et une brasserie. C’est toujours la même chose, dès que le soleil est là, il y a du monde. Août est bien parti aussi. La saison s’annonce meilleure que l’an dernier. Nous avons aussi la chance de pouvoir compter sur une clientèle fidèle qui vient de Belgique ou du bassin minier. En moyenne, elle séjourne une semaine et réserve à l’avance. Quand il fait très beau, nous refusons plus d’une centaine de réservations de chambres par week-end. » Chez Mado, l’un des restaurants phare du Crotoy, Wilfried Urbaniak, le directeur général fait grise mine : « C’est une drôle de saison, confie t-il. Mais c’est difficile d’expliquer pourquoi. Il n’est pas évident de se garer, le parking est pris par un cirque. Et puis, il y a trop de soleil, alors selon les services, on travaille bien ou pas beaucoup. Il n’y a plus de constance, notamment les samedis soir. »

UNE MEILLEURE SAISON

À Ault, Bruno Garbe, le gérant du restaurant L’Horizon (spécialités de fruits de mer), avec sa vue panoramique sur la mer, dresse un bon bilan : « Tout le monde a un peu trop chaud mais les clients sont là, dit-il. Il y a beaucoup de Belges qui ont entendu parler de nous par le bouche à oreille. Il y a même des Italiens, des Espagnols… La saison est meilleure que l’an dernier. Il avait plu durant les 15 premiers jours de juillet. Nous n’avons pas été gênés par les matches de football car ils étaient programmés en fin d’après-midi. »

Idéalement situé en baie d’Authie, à Nampont-Saint-Martin, le camping La Ferme des Aulnes (quatre étoiles, 144 emplacements dont 45 de passage), est quasiment complet chaque soir : « C’est beaucoup mieux que l’an dernier mais nous ne savons pas pourquoi, se réjouit son gérant Denis Lefort. Dès la première semaine de juillet les touristes étaient là. Nous n’avons pas pâti de la coupe du monde de football car nous avions installé des écrans géants. Les touristes viennent pour la piscine de 120 m² et le confort. Nous proposons beaucoup d’animations pour les enfants et pour les adultes : salle de tir à l’arc, espace fitness… » Au parc ornithologique du Marquenterre de Saint-Quentin-en-Tourmont, Carole Lefebvre, adjointe de direction dresse un bilan stable du cru estival 2018 : « Nous ne sommes qu’à la moitié de l’été mais nous pouvons déjà dire que la fréquentation est équivalente à celle de l’an dernier. Malgré le soleil, les touristes sont là. En 2017, à cause de la météo qui n’était pas très favorable, il y avait des jours avec beaucoup de monde et d’autres avec beaucoup moins. Cet été, le nombre d’entrées est plus régulier. La saison ne sera pas exceptionnelle mais correcte. La clientèle étrangère elle aussi est stable sauf les Allemands. Leur fréquentation a plus que triplé. »