ORTHOROBS BIEN INSTALLÉ DANS SES NOUVEAUX LOCAUX

Début juillet, OrthoRobs a inauguré son bâtiment tout neuf au cœur du nouveau pôle santé amiénois, en présence de Brigitte Fouré, maire d’Amiens et d’Alain Gest, président d’Amiens Métropole. Ce fabricant de matériel médicochirurgical était déjà présent sur Amiens depuis huit ans. Premier occupant du cluster e-santé, OrthoRobs a choisi de se rapprocher de ses […]

Début juillet, OrthoRobs a inauguré son bâtiment tout neuf au cœur du nouveau pôle santé amiénois, en présence de Brigitte Fouré, maire d’Amiens et d’Alain Gest, président d’Amiens Métropole. Ce fabricant de matériel médicochirurgical était déjà présent sur Amiens depuis huit ans.

Premier occupant du cluster e-santé, OrthoRobs a choisi de se rapprocher de ses patients. L’entreprise a été créée par Matthieu Robinet sur Amiens. Le Pdg de 40 ans a donc quitté ses premiers locaux du quartier Montières pour un bâtiment de 500 m2. L’objectif de la société OrthoRobs, qui compte neuf salariés, est de pouvoir réaliser ses productions en parfaite autonomie ainsi que de recevoir ses patients et prescripteurs dans de bonnes conditions. « C’est très stratégique pour nous d’être ici, près du CHU Amiens Picardie et de nos patients, dans des locaux dernier cri offrant toute l’ingénierie pour réaliser nos prothèses et orthèses. Nous avons une fraiseuse numérique et une salle de chimie aux normes », explique l’orthoprothesiste qui a fait une partie de ses études à Amiens, dont sa première année de médecine.

UN MÉTIER BIEN SPÉCIFIQUE

Les orthèses sont des appareils orthopédiques qui ont pour but de palier une fonction locomotrice déficiente, alors que les prothèses doivent remplacer un morceau absent. L’idée est de contrer le handicap moteur quel qu’il soit. « L’entreprise a pu évoluer favorablement grâce au travail en commun avec les chirurgiens d’Amiens, très innovants dans leur domaine, comme dernièrement avec l’équipe chirurgicale du professeur Gouron et du docteur Deroussen, qui ont réalisé une première mondiale en opérant un enfant de six ans atteint d’une scoliose grave et évolutive à l’aide d’un robot et de l’impression 3D, souligne Mathieu Robinet. Ce premier patient opéré avec cette technique est l’un de ceux que nous suivons depuis sa naissance. »