UN OBSERVATOIRE POUR STOPPER L’ÉOLIEN

Le 29 juin dernier, la Région lançait l’Observatoire de l’éolien en Hauts-de-France. Un portail Internet* inédit en France qui recense l’ensemble des mâts et des parcs éoliens régionaux. La Région transmet un message clair : notre territoire est arrivé à saturation en la matière et doit se tourner vers d’autres formes de développement d’énergies durables. […]

Le 29 juin dernier, la Région lançait l’Observatoire de l’éolien en Hauts-de-France. Un portail Internet* inédit en France qui recense l’ensemble des mâts et des parcs éoliens régionaux. La Région transmet un message clair : notre territoire est arrivé à saturation en la matière et doit se tourner vers d’autres formes de développement d’énergies durables.

L’Observatoire a pour mission d’informer en temps réel la population des Hauts-de-France sur les projets existants ou à venir d’implantations de parcs éoliens. L’occasion également pour l’organe régional de recueillir les avis, informations et remarques des habitants. « L’idée avec cet Observatoire qui se présente sous forme de carte évolutive, c’est que chacun prenne conscience de ce qu’est l’éolien dans la région. Nous sommes devenus la première région productrice d’éolien en France, et nous sommes aujourd’hui dans une forme de folie que rien ne semble arrêter », explique le président de Région Xavier Bertrand. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : avec plus de 1 500 éoliennes implantées, 800 autorisées à l’être et 733 projets en cours d’instruction, la région est arrivée à saturation.

MIX ÉNERGÉTIQUE

La Région a rencontré plusieurs associations anti-éoliennes à l’occasion du lancement de l’Observatoire afin de leur expliquer la stratégie menée « pour bloquer le développement de l’éolien » sur le territoire. Le Conseil régional a la ferme intention de faire bouger les lignes, avec les élus et les associations – des réunions de travail départementales sont prévues dès la rentrée de septembre. « Mon idée, c’est de proposer des stratégies alternatives aux élus et de dire au Gouvernement : vous avez besoin d’un certain nombre de kilowattheures liés aux énergies renouvelables, nous vous proposons d’arrêter le développement de l’éolien et de le remplacer par le solaire ou la méthanisation. Je voudrais également que l’on s’intéresse davantage à tout ce qui est hydrolien », a détaillé Xavier Bertrand qui va rencontrer le ministre de la Transition énergétique et solidaire Nicolas Hulot pour « rendre cette politique la plus concrète possible » et se lancer dans un travail de lobbying auprès des parlementaires, afin de les sensibiliser et de faire bouger la réglementation. Pour le président de l’association axonaise Stop éolien 02, Jean-Louis Doucy, cette prise de position de la Région va en toute logique dans le bon sens : « J’ai la faiblesse de penser que le discours tenu par Xavier Bertrand est sincère, sourit-il. Les implantations d’éoliennes ne font jamais l’objet de concertation, ce qui est en soi aberrant : elles ont des conséquences désastreuses pour le territoire, et pas seulement sur le plan environnemental ou sur la qualité de vie. Cet Observatoire est un premier pas, et va permettre à la population de découvrir ce qui se passe réellement aujourd’hui, on assiste à une omerta désolante en ce qui concerne l’éolien, c’est assez effarant pour un pays démocratique ! »