AMIENS, UNE « DESTINATION POUR TOUS »

Avec la marque « Destination pour tous » obtenue en mars 2017 pour les handicaps moteur et visuel, Amiens a fait de l’accessibilité un argument phare de sa promotion touristique. Signalétique, transports, hébergements… tout a été pensé pour que les personnes en situation de handicap puissent circuler et découvrir la ville sans encombre. Avec Bordeaux et Balaruc-les-Bains […]

Avec la marque « Destination pour tous » obtenue en mars 2017 pour les handicaps moteur et visuel, Amiens a fait de l’accessibilité un argument phare de sa promotion touristique. Signalétique, transports, hébergements… tout a été pensé pour que les personnes en situation de handicap puissent circuler et découvrir la ville sans encombre.

Avec Bordeaux et Balaruc-les-Bains (Hérault), Amiens est la troisième ville de France à être estampillée « Destination pour tous ». Initiée en 2013 par les ministères en charge des Personnes handicapées et du Tourisme, la marque a pour vocation « de valoriser une destination proposant une offre touristique cohérente et globale pour les personnes handicapées », qu’il s’agisse de l’accessibilité des sites et activités touristiques ou de l’accessibilité au quotidien. *

UNE OFFRE GLOBALE

Le périmètre retenu à Amiens est constitué d’une boucle de quasiment neuf kilomètres partant de la gare et reliant les sites et équipements culturels, de loisirs et touristiques les plus visités de la ville – Maison Jules-Verne, cathédrale, Coliseum, office de tourisme, parc Saint-Pierre, etc. Une première boucle qui va par la suite s’élargir pour englober le zoo, le pôle universitaire de la Citadelle, le Jardin des plantes et le chemin de halage, la municipalité ayant pour ambition de rendre à terme accessible l’ensemble de la ville. L’offre d’hébergement accessible située sur l’actuelle boucle est aujourd’hui composée de cinq hébergements, sept chambres accessibles au handicap visuel et autant pour le handicap moteur (16 autres étant situées dans des établissements du périmètre), 29 autres chambres se trouvent elles à proximité immédiate de la boucle. Deux équipements ont d’ores et déjà été labellisés : l’office de tourisme avec la marque « Tourisme et handicap » (handicaps auditif, mental et moteur) et la Maison Jules-Verne pour tous les handicaps, le musée de Picardie le sera également à sa réouverture l’an prochain. Soixante-dix commerces ont eux aussi été rendus accessibles sur cet itinéraire de neuf kilomètres, ainsi que dix spécialistes des domaines de la santé, des soins et de l’accompagnement. Autres pans concernés par cette politique de la municipalité : le cheminement des piétons avec notamment des feux sonores sur l’ensemble des carrefours des axes retenus sur le périmètre délimité, des modes de transports repensés – le Transport adapté Amiens Métropole (Taam) est ouvert aux touristes sur demande et la ville dispose de vélos adaptés avec deux rollfiets, deux tricycles et trois tandems -, 2% des stationnements de la ville sont alloués aux personnes en situation de handicap. Amiens a franchi une première étape avec la reconnaissance de la prise en charge des handicaps moteur et visuel, elle en vise pour 2019 une seconde : les handicaps cognitif et auditif.