VERDI CONSTRUIT DURABLEMENT SON AVENIR

C’est une belle histoire de famille, et de développement maîtrisé réussi : depuis près de 30 ans, le groupe Verdi Ingénierie – dont le siège social est basé à Wasquehal dans le Nord – ne cesse d’étendre son expertise en conseil et ingénierie dans l’aménagement, l’environnement et les bâtiments. Aux commandes depuis trois ans : […]

1615

C’est une belle histoire de famille, et de développement maîtrisé réussi : depuis près de 30 ans, le groupe Verdi Ingénierie – dont le siège social est basé à Wasquehal dans le Nord – ne cesse d’étendre son expertise en conseil et ingénierie dans l’aménagement, l’environnement et les bâtiments. Aux commandes depuis trois ans : Olivier Renaud – secondé par sa sœur Anne-Sophie -, qui a repris le flambeau de son père Yves, fondateur de l’entreprise et désormais Président directeur général.

Lorsqu’Yves Renaud crée sa société à Lille à l’aube des années 1990, elle est uniquement spécialisée dans l’aménagement et les infrastructures et compte trois personnes. Trente ans plus tard, le groupe Verdi Ingénierie (375 salariés) fait partie des dix premiers acteurs français de son secteur, et affiche désormais plus de 30 métiers, répartis dans le bâtiment, l’environnement et l’aménagement. « Cet équilibre dans la répartition de nos domaines d’intervention constitue une de nos spécificités au regard de notre taille. Verdi Ingénierie s’attache à être pluridisciplinaire, reconnaît Olivier Renaud qui a intégré le groupe il y a dix ans. Nos métiers sont complémentaires : lorsque vous construisez une route par exemple, cela nécessite de faire appel à de multiples compétences, comme celles de géomètres, écologues, environnementalistes, etc. »

Verdi Ingénierie a très vite compris l’importance de cette pluridisciplinarité, en s’entourant au fil des ans de collaborateurs spécialisés dans de nombreux domaines transversaux. « Tous les ans de nouveaux métiers apparaissent, ce qui induit pour Verdi de développer de nouvelles compétences, en étendant notre expertise, et en embauchant régulièrement [ndlr, 25 embauches sont prévues d’ici la fin 2018]. Nous avons à cœur de coller aux nouvelles problématiques liées à l’émergence de la Smart City, avec les systèmes de transports intelligents, les questions de la mobilité et du traitement de l’eau qui s’inscrivent dans la problématique plus large de l’économie circulaire », explique le dirigeant du groupe qui emploie pour ce faire dix écologues, qui travaillent notamment à recréer des zones humides et écologiques lors de gros chantiers de construction. En reprenant les rênes du groupe, Olivier Renaud a entre autres misé sur la culture de l’innovation, dans une approche globale prenant en compte les problématiques actuelles comme la gestion des ressources et l’usage des objets connectés. « Nous avons une obligation de qualité et de résultats, poursuit-il. Avec Rev 3, le Nord est un territoire précurseur en termes d’innovation et de démarches qualité, nous nous devons d’avoir un coup d’avance. »

OUVERTURES PROGRAMMÉES

Résultat de cette stratégie gagnante : Verdi Ingénierie est en forte croissance depuis trois ans et ouvre chaque année de nouvelles agences. « Nous cherchons à couvrir l’ensemble du territoire français, avec un fort maillage, pas uniquement dans les métropoles, et pas uniquement dans le Nord. Nous visons notamment tout l’Est de la France. Notre objectif à l’horizon 2023 : atteindre la quarantaine d’agences – avec deux à trois ouvertures par an en fonction des marchés – et toujours avec des collaborateurs aux profils atypiques, en fonction de l’activité et de la problématique du territoire », révèle Olivier Renaud, qui plaide en faveur d’un réseau déconcentré, passant en partie par le télétravail. Les nouvelles agences seront donc à l’image de toutes les entités du groupe : avec des spécificités marquées. « Notre agence d’Albert (une dizaine de personnes) est spécialisée dans l’aménagement urbain et l’ingénierie de l’eau, celle de Saint-Quentin (quatre personnes) également mais à Beauvais (une petite trentaine de personnes) les équipes travaillent également sur la planification urbaine et la programmation architecturale », illustre ainsi le Pdg. Verdi Ingénierie compte également des clients à l’étranger – essentiellement en Afrique subsaharienne, où sont installées des agences -, et y réalise un million de chiffre d’affaires. « Développer l’étranger n’est pas aujourd’hui notre priorité, note Olivier Renaud, notre gros projets actuel, c’est vraiment le déploiement du groupe en France. Nous ne pouvons pas être partout, il faut savoir rester modeste et avancer à son rythme. Notre objectif est d’accroître notre clientèle dans le privé, qui représente aujourd’hui 40% de notre activité, contre 60% pour les collectivités. Nous sommes confiants, avec la croissance de nos métiers liés au bâtiment, le processus se fera naturellement. » Une stratégie faite de sagesse et de bon choix, dans la lignée de ce qu’avait instauré en son temps Yves Renaud : « Je m’inscris dans sa continuité en revendiquant une ingénierie territoriale privée, il était sur ce point novateur et précurseur », sourit son fils pour qui le processus de transmission de l’entreprise s’est logiquement fait naturellement, et en douceur.