DALLET, UN SAVOIR-FAIRE RECONNU

Dallet SAS, premier fabricant français de toboggans aquatiques, est installé à Beuvraignes dans l’est de la Somme. Sophie Caron sa présidente est fière de l’entreprise qu’elle a reprise avec deux autres anciens salariés en 2007. Jacques Dallet, son fondateur en 1973, avait commencé par fabriquer des bateaux avant de se lancer dans les toboggans aquatiques. […]

1189

Dallet SAS, premier fabricant français de toboggans aquatiques, est installé à Beuvraignes dans l’est de la Somme. Sophie Caron sa présidente est fière de l’entreprise qu’elle a reprise avec deux autres anciens salariés en 2007.

Jacques Dallet, son fondateur en 1973, avait commencé par fabriquer des bateaux avant de se lancer dans les toboggans aquatiques. Sophie Caron, employée dans l’usine depuis de longues années a fait le pari de prendre la succession et l’a réussie avec 15 salariés. Dallet conçoit, fabrique sur mesure, transporte, installe les équipements et s’occupe de la maintenance. Certains ne nécessitent pas de piscine, ce sont alors des jeux d’eau. Les 30 ans d’existence de la société ont fait d’elle une experte reconnue auprès des professionnels des campings, hôtels de plein air et des collectivités locales. Sophie Caron explicite : « Nous avons réalisé des centaines d’équipements en France, y compris en Corse. Nous sommes conformes à la norme Afnor En 1069, car nous sommes soumis à des normes de sécurité très rigoureuses. Nous sommes leaders, étant les seuls à fabriquer en France avec des matériaux français. »

FAIT MAIN

Le toboggan est fabriqué en fonction des besoins et du budget du client. Chaque année, Dallet réalise entre 15 et 20 chantiers. La fabrication d’un équipement, en fonction de sa taille, prend entre trois et six semaines. L’installation chez le client prend elle entre une et deux semaines. Tout est fait à la main. Certains toboggans – en polyester, fibre et résine de verre – sont fermés, pour un effet tunnel. Les composants arrivent en vrac et sont assemblés dans les ateliers afin de devenir des glissières. Il y a de nombreux équipements Dallet dans les Hauts-de-France, à Merlimont, au Coliséum d’Amiens, au centre aquatique de Douai, et bientôt à la piscine Vallerey à Amiens, en pleine rénovation. Dallet participe à de nombreux salons professionnels, dont celui du Touquet, mais aussi en Bretagne, en Charente-Maritime et dans l’Hérault. L’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 1,5 million d’euros en 2017, ce qui fait dire à Sophie Caron : « Nous n’avons pas connu la crise car les loisirs ont toujours bien fonctionné, les clients choisissent des campings pour leurs animations. Et de nombreux bureaux d’études nous connaissent depuis des années : nous bénéficions de leurs recommandations et du bouche à oreille entre professionnels. Nous faisons peu de démarchage. »