UNE FRÉQUENTATION RECORD EN 2017 POUR LES HÉBERGEMENTS TOURISTIQUES

En 2017, les hôtels, campings et Autres hébergements collectifs touristiques (AHCT) français ont enregistré une fréquentation record de 429 millions de nuitées, selon les premiers chiffres publiés par l’Insee. La France est, après l’Espagne, le second pays européen à enregistrer le nombre le plus important de nuitées touristiques. Après deux années marquées par un fléchissement […]

1056

En 2017, les hôtels, campings et Autres hébergements collectifs touristiques (AHCT) français ont enregistré une fréquentation record de 429 millions de nuitées, selon les premiers chiffres publiés par l’Insee. La France est, après l’Espagne, le second pays européen à enregistrer le nombre le plus important de nuitées touristiques.

Après deux années marquées par un fléchissement du dynamisme, la fréquentation des hébergements collectifs touristiques a crû de 5,6%, soit 23 millions de nuitées supplémentaires, en 2017. Une embellie, qui redynamise le secteur après l’impact des attentats de novembre 2015 et de juillet 2016 sur la fréquentation touristique. « En France métropolitaine, le nombre de nuitées augmente dans la plupart des régions métropolitaines, avec l’Île de France en tête », indique l’Insee. La hausse concerne tous les types d’hébergements collectifs et la clientèle résidente (+5%), comme non-résidente (+6,8%).

LES HÔTELS HAUT DE GAMME ATTIRENT

Avec 210 millions de nuitées, l’an dernier, l’hôtellerie reste le principal mode d’hébergement collectif, devant l’hébergement de plein air (124 millions de nuitées) et les AHCT (résidences hôtelières, villages vacances… 95 millions de nuitées). Malgré une légère diminution du parc hôtelier (-1,2%) qui totalise 641 milliers de chambres, le taux d’occupation des hôtels est en hausse : il atteint 61,2%. L’hôtellerie de luxe attire toujours plus de clients. Les établissements quatre et cinq étoiles gagnent respectivement 3,8 et 3,5 points. L’hôtellerie avait souffert d’un repli en 2016, lié aux attentats et à la forte concurrence des plateformes Internet d’offres de locations entre particuliers, de type Airbnb. La fréquentation des hôtels de Provence-Alpes-Côte d’Azur avait connu un repli d’1,7%, en 2016, compensé par une hausse de 4,8% pour 2017. Ceux d’Île-de-France ont connu une hausse de la fréquentation de 10,6%. Un nouveau record de fréquentation des hôtels par des clients non-résidents est relevé par l’Insee, en 2017 : 76 millions de nuitées (+8,8%, soit 2 millions de nuitées supplémentaires en un an). 64% des nuitées correspondent à une clientèle domiciliée principalement en France. Les hôtels français attirent une clientèle étrangère variée. Les touristes britanniques sont les plus nombreux avec 134 millions de nuitées. Ils sont suivis des touristes américains qui enregistrent une hausse des nuitées de 16%. Entre 2010 et 2017, la fréquentation de cette clientèle a augmenté de 44%, précise l’institut de statistique. Les clientèles italiennes, espagnoles, allemandes et néerlandaises sont également venues en plus grand nombre avec entre 8 et 11% de nuitées supplémentaires par rapport à 2016. La clientèle chinoise, peu présente en 2016, revient dans les hôtels avec 3,4 millions de nuitées (+19,2%). Les touristes du Proche et Moyen-Orient, au très fort pouvoir d’achat, ont doublé le nombre de nuitées depuis 2010 (+6,8% de nuitées supplémentaires en un an).