MURIEL PÉNICAUD CHEZ ENERCON

Enercon a inauguré son centre de formation international, à Longueuil-Sainte-Marie (Oise), en présence de Muriel Pénicaud, le 14 mai dernier. Ce fut l’occasion pour la ministre du Travail de détailler le plan formation pour les jeunes. Ce centre de formation, opérationnel depuis janvier dernier, accueillera chaque année 350 techniciens du monde entier, il est le […]

850

Enercon a inauguré son centre de formation international, à Longueuil-Sainte-Marie (Oise), en présence de Muriel Pénicaud, le 14 mai dernier. Ce fut l’occasion pour la ministre du Travail de détailler le plan formation pour les jeunes.

Ce centre de formation, opérationnel depuis janvier dernier, accueillera chaque année 350 techniciens du monde entier, il est le seul à dispenser des formations sur ce type de machines. Il a investi 5,5 millions d’euros en 2017 dans les Hauts-de-France. Le fabricant allemand d’éoliennes est le premier employeur du secteur en France et continue sa croissance en Picardie avec des embauches prévues en 2018. Il y a 350 salariés dans notre région, répartis sur plusieurs sites – tous en Picardie sauf un basé à Fruges (Pas-de-Calais). Sébastien Steiner, directeur commercial, rappelle : « Ce sont des emplois non délocalisables et le but est d’avoir des salariés habitant à moins de 15 minutes des éoliennes pour pouvoir dépanner au plus vite. La DRH, Christelle Lhote, a insisté sur la formation : « Notre politique est d’intégrer les jeunes et de les former, nous recrutons 80% de nos stagiaires. Le personnel a une moyenne d’âge de 33 ans. » Une vingtaine d’étudiants (en master support et commerce ou logistique) étaient d’ailleurs présents lors de la visite de la ministre, et ont pu échanger avec elle. L’éolien englobe différents métiers : la production de mâts en bé- ton, la technique de maintenance qui représente 40% des effectifs, l’ingénierie en génie civil et en électricité, et les fonctions support, telles que les Ressources humaines, la sécurité, la comptabilité, le contrôle de gestion, soit 20% du personnel, sans oublier le développement commercial.

LES EFFORTS DE LA RÉGION SALUÉS

Peter Schuster, directeur général d’Enercon France, dont le siège est à Longueuil-Sainte-Marie, a présenté le site à Muriel Pénicaud. « On a besoin d’accélérer les procédures d’installation des nouvelles éoliennes, les délais d’autorisation de réalisation des projets sont trop longs. Nous sommes implantés ici depuis 14 ans. Enercon a installé plus de 1 700 éoliennes en France depuis 2003, pour une puissance installée totale supé- rieure à 3 500 Mégawatts, soit 25 % des parts du marché français. Les trois départements picards en ont le plus en France. » Muriel Pénicaud, a de son côté présenté sa réforme de l’apprentissage et le plan d’investissement des compétences, destiné à mieux former, notamment, les jeunes peu qualifiés. La ministre a souligné les efforts de la Région Hauts-de-France pour la formation et l’apprentissage. « Nous devons répondre au besoin de créer des emplois, Enercon est une entreprise qui a du sens. La passion et les compétences sont un moteur essentiel de la réussite. Lancer le plan d’investissement pour former un million de jeunes et de sans emploi avec le volet sur les métiers verts dans l’énergie, le BTP et les transports est l’axe principal. 400 000 emplois sont concernés dans ces secteurs : le rôle des entreprises est fondamental. Une des problématiques est le manque d’attractivité dans les métiers du BTP. » Ce à quoi Jean-Louis Bal, président du syndicat des énergies renouvelables a répondu : « Il y a une réflexion sur l’évolution de nos métiers et l’apprentissage est une voie d’excellence. »