PARTENARIAT POUR LA MOBILITÉ PROFESSIONNELLE

Le 6 avril dernier, la Région et Volkswagen ont signé sur le site de production du constructeur à Villers-Cotterêts un partenariat renforçant le dispositif En route pour l’emploi. Inédit en France lors de sa création en janvier 2017, cette initiative répond à la volonté de la Région de lever les freins d’accès à l’emploi. Le […]

Le 6 avril dernier, la Région et Volkswagen ont signé sur le site de production du constructeur à Villers-Cotterêts un partenariat renforçant le dispositif En route pour l’emploi. Inédit en France lors de sa création en janvier 2017, cette initiative répond à la volonté de la Région de lever les freins d’accès à l’emploi.

Le principe de En route pour l’emploi est simple : mettre à disposition des demandeurs d’emploi une voiture pour se rendre sur leur lieu de travail durant leur période d’essai, moyennant 2 euros par jour [ndlr, le véhicule est assuré par la Région, à charge au bénéficiaire de payer le carburant, les dépenses de parking et de péage]. Si à ses débuts le dispositif ne s’adressait qu’aux demandeurs d’emploi, il a rapidement été étendu – en novembre 2017 – aux apprentis, et la Région a comme ambition de continuer à l’étendre à d’autres catégories de demandeurs.

SOLUTIONS ADAPTÉES

 « Acteur économique majeur et employeur important dans l’Aisne, Volkswagen Group France est fier de s’associer à cette dynamique en faveur de l’emploi, en accompagnant nos concitoyens dans leurs nouveaux besoins de mobilité », a indiqué lors de la signature du partenariat le président de Volkswagen Group France Thierry Lespiaucq. Le constructeur a ainsi renforcé le parc automobile d’En route pour l’emploi de dix voitures supplémentaires – soit 60 voitures au total. « Avec En route pour l’emploi, notre volonté est d’aider les gens qui travaillent, mais aussi de lever les freins à la reprise d’un emploi : la mobilité en est un. Avec ces dix voitures supplémentaires, nous allons pouvoir élargir les conditions du dispositif », a déclaré le président de Région Xavier Bertrand.