OVERCHEM EST EN PLEIN ESSOR

Depuis 1983, l’entreprise familiale Overchem est installée à Villers-Carbonnel, non loin de Péronne. Sa progression est impressionnante, son chiffre d’affaires a augmenté de 23% en 2017. Jérôme et Fabrice Rolland, père et fils, dirigent l’entreprise Overchem. Elle fabrique des poudres ignifugeantes entrant dans les matières plastiques. Ce composant est utilisé dans les compteurs et cordons […]

1542

Depuis 1983, l’entreprise familiale Overchem est installée à Villers-Carbonnel, non loin de Péronne. Sa progression est impressionnante, son chiffre d’affaires a augmenté de 23% en 2017.

Jérôme et Fabrice Rolland, père et fils, dirigent l’entreprise Overchem. Elle fabrique des poudres ignifugeantes entrant dans les matières plastiques. Ce composant est utilisé dans les compteurs et cordons électriques du quotidien. Les deux hommes travaillent avec des donneurs d’ordre du monde de la chimie basés en Allemagne. Jean-Luc Mordaque, directeur du site, explique le processus : « Le donneur d’ordre apporte toutes les matières premières, y compris les emballages. Le produit est fabriqué en faisant une réaction chimique. Une fois réalisé, il est micronisé en fonction de la demande du client. C’est notre premier savoir-faire. Ensuite, il est mis en sacs de 20 kilos qui sont envoyés en Europe et en Amérique du Nord et du Sud. Chaque produit est testé en laboratoire, tout est tracé, et nous stockons les échantillons. » L’usine fabrique 6 000 tonnes de poudre par an, transportées par 437 camions en 2017. Jean-Luc Mordaque poursuit : « Quand il y aura le canal Seine-Nord Europe, ce sera plus simple et plus économique. » Le site est entouré par les étangs de la Somme et parallèle au canal du Nord. Overchem aura en mai prochain la certification 50 001, appelée « Revue énergétique ». Outre la promotion de l’économie circulaire qui oblige à ce que les fournisseurs ne soient pas à plus de 100 kilomètres du site, elle permet de contrôler les impacts sur l’électricité et le chauffage, et donc de faire baisser les factures.

24 HEURES SUR 24, 7 JOURS SUR 7

L’usine est certifiée ISO 9001 et 14001. Vingtsept salariés, appelés opérateurs, doivent avoir un diplôme de conducteur d’appareils de l’industrie chimique afin de surveiller tous les processus de fabrication. Jean-Luc Mordaque précise : « Nous avons beaucoup de difficultés à recruter dans notre secteur. Ce sont des métiers spécifiques. Nous travaillons étroitement avec Pôle emploi Péronne qui nous envoie d’anciens salariés d’usine. Une forte expérience dans l’industrie alimentaire est un plus. Nous les formons sur place pendant deux mois, et ils sont au top au bout de quatre. » L’entreprise a prévu deux embauches en 2018 et a investi 350 000 euros dans la construction d’un nouvel atelier. Elle a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 3 700 000 euros. L’objectif 2018 est de faire de la chimie verte avec d’autres donneurs d’ordre français et européens, pour continuer à se développer et garder l’aspect fabrication propre. Aucun solvant n’est utilisé, uniquement de l’eau recyclée à 100%.