PÔLE EMPLOI : DES INDICATEURS AU VERT DANS LA SOMME

Grâce au digital, Pôle emploi voit plusieurs de ses indicateurs en nette progression : satisfaction des demandeurs d’emploi, montée en puissance des services numériques, performance des indemnisations. Seul bémol, les entreprises se sont montrées moins convaincues ces derniers mois. Un bon bilan et des perspectives réjouissantes dans la Somme. C’est ce qui ressort de la […]

1339
La Somme a enregistré 34 276 reprises d’emploi en 2017.

Grâce au digital, Pôle emploi voit plusieurs de ses indicateurs en nette progression : satisfaction des demandeurs d’emploi, montée en puissance des services numériques, performance des indemnisations. Seul bémol, les entreprises se sont montrées moins convaincues ces derniers mois.

Un bon bilan et des perspectives réjouissantes dans la Somme. C’est ce qui ressort de la confé- rence organisée par Pôle emploi le 21 février dans les locaux de l’agence Paul Tellier à Amiens. Animée par Jean-Pierre Tabeur, directeur territorial Pôle emploi de l’Aisne et de la Somme, celle-ci a permis de mettre en lumière les résultats des derniers indicateurs de performance de l’organisme. Et tous les signaux sont au vert : les demandeurs d’emploi sont de plus en plus satisfaits de leur suivi, le niveau de performance sur l’indemnisation reste élevé, les services numériques proposés sont de plus en plus nombreux et qualitatifs et le nombre de retours à l’emploi est en hausse. Seul bémol, les entreprises sont moins satisfaites en 2017 (67,4%) qu’en 2016 (75%). « Nos conseillers se sont peut-être trop investis dans les gros dossiers de recrutement comme Amazon et Shopping Promenade, au détriment des TPE et PME », concède Jean-Pierre Tabeur.

MISER SUR LE NUMÉRIQUE

Compte-tenu des autres chiffres dévoilés ce jour-là, le directeur territorial garde néanmoins son optimisme. Car les demandeurs d’emploi, eux, se disent davantage satisfaits de leur suivi qu’en 2016 (67,3% contre 62,8%). « Cela prouve bien que notre nouvelle organisation – accueil en agence, inscription en ligne – et que le travail réalisé pour valoriser les compétences des candidats fonctionnent », se félicite-t-il. Concernant l’indemnisation des demandeurs d’emploi, les indicateurs dévoilent également des paiements dans les délais (95,4%) et une qualité de traitement (97,8%) rendue possible grâce à une anticipation des attentes des usagers et à l’expérimentation de deux conseillers référents pour l’indemnisation et l’accompagnement. Enfin, le développement des services numériques contribue également à la bonne santé de Pôle emploi avec des outils de plus en plus nombreux et aboutis comme l’Emploi Store. « Bien sûr, nous accompagnons aussi les personnes qui ne sont pas à l’aise avec le digital », précise Jean-Pierre Tabeur. Pour 2018, Pôle emploi ne manque pas de projets : « Il faut se mobiliser sur les offres d’emploi non pourvues, même si elles ne représentent que 3%. L’autre priorité, c’est de développer l’approche compétences au profit d’une approche plus classique, avec des coups de pouce comme la formation ou le tutorat. Enfin, il faut continuer de former sur le digital car dans deux à trois ans, tous les métiers comporteront une part de numérique. »