SOISSONS : BILAN DE BON AUGURE PAR GINETTE PLÂTRIER

L’activité économique du Soissonnais s’améliore. C’est ce que laissent apparaître les chiffres du Tribunal de commerce. 2018 devrait confirmer la tendance. « La grisaille persiste avec un petit coin de ciel bleu ». Une météo que Ginette Plâtrier, la présidente du Tribunal de commerce de Soissons, a utilisé pour caractériser l’année 2017 et celle qui […]

Trois nouveaux juges ont été élus.

L’activité économique du Soissonnais s’améliore. C’est ce que laissent apparaître les chiffres du Tribunal de commerce. 2018 devrait confirmer la tendance.

« La grisaille persiste avec un petit coin de ciel bleu ». Une météo que Ginette Plâtrier, la présidente du Tribunal de commerce de Soissons, a utilisé pour caractériser l’année 2017 et celle qui vient de s’ouvrir, lors de la rentrée solennelle, devant un parterre d’entrepreneurs, d’élus et de professionnels de la justice. Si l’année 2017 a encore été difficile sur le plan économique, une lueur d’espoir est apparue et laisse entrevoir une année 2018 sous de meilleurs signes. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 59 dossiers de contentieux général (69 en 2016), 36 redressements judiciaires (46 en 2016) et 71 liquidations judiciaires (80 en 2016). Le nombre d’immatriculation stagne. Cette légère embellie « peut entraîner un déséquilibre, faute de trésorerie », prévient Ginette Plâtrier en direction des entrepreneurs. La présidente du Tribunal de commerce est revenue sur le fonds de premier secours mis en place par la Région pour aider les sociétés qui rencontrent des difficultés passagères (retard de paiement ou de commande). Les Tribunaux de commerce sont partie prenante de ce fonds régional. À Soissons, le Tribunal a reçu onze dossiers de la Région qui vérifie au préalable les données des entreprises : cinq dossiers ont été classés sans suite, deux dossiers sont en cours et trois prêts ont été débloqués. « C’est dommage que ce fonds de premiers secours ne soit pas suffisamment connu. »

TROIS NOUVEAUX JUGES

La présidente du Tribunal est aussi revenue sur le rôle des banques, partenaires de premier ordre. Leurs pratiques étant différentes d’une banque à l’autre, le Tribunal de commerce a convié, en juin dernier, les administrateurs, les mandataires judiciaires et 23 directeurs d’établissements bancaires de Soissons et Château-Thierry. Seules quatre banques sont venues. Ginette Plâtrier reprécisera par la suite : « Nous devons tous être animés par les valeurs d’humanisme. Trop souvent le dirigeant d’entreprise n’ose pas franchir le seuil du palais de justice. Pour lui, c’est un monde compliqué. Voilà pourquoi l’accueil et l’écoute sont si importants ». Cette rentrée solennelle a été marquée par la réélection de Jérôme Paradis, élu pour la première fois en octobre 2011, et l’installation de trois nouveaux juges : Jean-François Javier qui a été secrétaire général du Medef Sud-Aisne ; Christian Cotelle, boucher-charcutier à Villers-Cotterêts qui emploie sept salariés et Olivier Tassant, dirigeant de plusieurs sociétés dans les travaux publics qui emploient 75 salariés.