BONDUELLE SUR UNE VAGUE ?

Avec un chiffre d’affaires en perpétuelle croissance – 1 982 millions d’euros en 2015 contre 2 288 millions d’euros pour l’année 2016-2017 –, Bonduelle souhaite « être le référent mondial du bien-vivre par l’alimentation végétale » selon sa direction. prise nordiste basée à Villeneuve-d’Ascq. « Notre croissance organique s’établit à +2,7% sur l’exercice, ce qui […]

943
Christophe Bonduelle, président du groupe Bonduelle.

Avec un chiffre d’affaires en perpétuelle croissance – 1 982 millions d’euros en 2015 contre 2 288 millions d’euros pour l’année 2016-2017 –, Bonduelle souhaite « être le référent mondial du bien-vivre par l’alimentation végétale » selon sa direction.

prise nordiste basée à Villeneuve-d’Ascq. « Notre croissance organique s’établit à +2,7% sur l’exercice, ce qui constitue indéniablement une bonne performance. Les ventes dans la zone Europe ont renoué avec une croissance interne positive et celles hors Europe continuent à progresser. Nos marques continuent à gagner des parts de marché en Europe et résistent bien en Eurasie, malgré la crise économique. Quant à notre rentabilité opérationnelle, elle progresse de 1,2% à périmètre constant, avec notamment une amélioration sur l’Europe », indique Christophe Bonduelle. C’est précisé- ment hors d’Europe que Bonduelle a cherché à se développer ces dernières années. En mars dernier, le groupe a fait l’acquisition de Ready Pac Foods, premier producteur de salades en portion individuelle aux États-Unis. « Cette opération nous permet d’afficher une progression de notre chiffre d’affaires global de 16,3% et de franchir largement le cap des 2 milliards d’euros. […] Ready Pac Foods jouit d’un positionnement très porteur en « snacking sain », leader sur les bols de salades – avec une part de marché de plus de 80% sur ce segment aux États-Unis – et un taux de croissance interne annuel de plus de 10%. Cela a naturellement donné naissance à Bonduelle Fresh Americas (BFA), notre cinquième business uni qui pourrait très rapidement dépasser 1 milliard de dollars US de ventes », souligne le président.

OBJECTIF 2025 : 3,5 MILLIARDS D’EUROS DE CHIFFRE D’AFFAIRES

C’est bien sur l’Amérique du Nord que Bonduelle continue de miser, notamment aux Etats-Unis après le rachat d’Aliments Carrière au Canada en 2007. Avec l’acquisition de BFA, le groupe a fait des produits frais son premier segment d’activité et des États-Unis son premier pays d’opérations avec 23% de son chiffre d’affaires l’an dernier. Pour Bonduelle, la zone Europe et l’Amérique du Nord font désormais jeu égal. Cette acquisition s’insère dans le cadre de « VegeGo ! 2025 », le plan de transformation de l’entreprise dans la décennie, qui se fixe quatre objectifs : atteindre 3,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires, obtenir un résultat opérationnel courant de l’ordre de 250 millions d’euros, déclarer zéro accident du travail avec arrêt et un retour sur les capitaux employés à hauteur de 12,5%, soit 5% de plus par an. Avec un résultat de 60 millions d’euros en 2017 et un résultat d’exploitation de 108 millions d’euros l’an dernier, Bonduelle projette de gagner deux fois plus dans un volume d’activité qui croîtrait de 50% d’ici 2025. Bonduelle espère par ailleurs conserver son impact positif sur le marché russe où les sanctions de la Fédération de Russie (réponse à celles de l’Union européenne) ont sorti quelques concurrents du groupe qui a deux usines en Russie.