AMIENS : « UNE VOLONTÉ DE CONTRIBUTION À L’ÉVOLUTION LÉGISLATIVE »

Six juges élus ou réélus ont été installés lors de l’audience solennelle du Tribunal de commerce d’Amiens, le 17 janvier. Une audience qui a marqué le départ en retraite de deux juges fraîchement médaillés. Réélue présidente du Tribunal pour quatre ans, Martine Beaurain a débuté l’audience en procédant à l’installation de Bernard Dé- sérable, Pierre […]

899
Au centre, Martine Beaurain, à sa gauche, les deux médaillés.

Six juges élus ou réélus ont été installés lors de l’audience solennelle du Tribunal de commerce d’Amiens, le 17 janvier. Une audience qui a marqué le départ en retraite de deux juges fraîchement médaillés.

Réélue présidente du Tribunal pour quatre ans, Martine Beaurain a débuté l’audience en procédant à l’installation de Bernard Dé- sérable, Pierre Devred et Bertrand Mangin, réélus juges pour quatre ans. Trois nouveaux juges ont commencé le cycle de formation organisé par l’École nationale de la magistrature à Amiens : Frédéric Roger qui avait déjà accompli un mandat de deux ans en 1997, Françoise Gaudefroy, dirigeante de la libraire Martelle et trésorière de l’association des commerçants amiénois, et Philippe Pruvot, dirigeant la société Picardie Investissement.

UNE EMBELLIE EN 2017

Martine Beaurain souhaite que l’année 2018 soit dans la continuité de l’année écoulée : « Nous pouvons confirmer l’embellie économique. L’année 2017 a été moins remplie que les années précédentes ». Le résultat, sans doute, d’une prévention croissante auprès des entrepreneurs, facilitée par la mise en place du fonds régional de premier secours. Prochaine réforme que les juges proposeront : la création d’un tribunal des affaires économiques qui rassemblerait tous les acteurs économiques dans une seule juridiction. « On pense aux agriculteurs, aux professions libérales, aux associations et aux sociétés civiles », précise la présidente. À son habitude, Maître Loïc Bernard a su amuser la salle à l’énoncé du bilan de l’année 2017. Au cours d’une métaphore gastronomique, il a annoncé une nette diminution des requêtes et injonctions de payer (-47,65% et -10,07%), et des affaires de contentieux général (-15,97%). Des chiffres contre-balancés par une légère augmentation des ordonnances de référé (+8,13%).

DEUX MÉDAILLÉS

« Nous sommes heureux d’accueillir de nouveaux juges, nous sommes émus d’en voir partir d’autres », avait annoncé Martine Beaurain en début d’audience. Avant la clôture de la cérémonie, le vice-président Jean-Pierre Delahousse et le président de chambre Paul Miannay se sont vus décerner la médaille de la justice consulaire. « Les deux juges sortants sont en cours de mandat. Il restait trois ans pour l’un, et deux pour l’autre. » La loi Justice du XXIe siècle a avancé leur départ en retraite. Le premier restera président de l’association amicale des magistrats, le second se tourne à présent vers la conciliation.