TAVERNIER, UN SAVOIR-FAIRE ANCESTRAL

Implantée au cœur de Fressenneville depuis 1896 la maison Tavernier est l’une des seules du département de la Somme à être spécialisée dans la ferronnerie d’art. Un savoir-faire transmis depuis quatre générations. Dans l’atelier de Tavernier, un portail est en création et un autre en rénovation. Ici, l’acier est roi. Et ne parlez surtout pas […]

3789
Tavernier mise sur la qualité et son savoirfaire ancestral.

Implantée au cœur de Fressenneville depuis 1896 la maison Tavernier est l’une des seules du département de la Somme à être spécialisée dans la ferronnerie d’art. Un savoir-faire transmis depuis quatre générations.

Tavernier mise sur la qualité et son savoirfaire ancestral.

Dans l’atelier de Tavernier, un portail est en création et un autre en rénovation. Ici, l’acier est roi. Et ne parlez surtout pas d’aluminium à Fabrice Tavernier, gérant salarié de la SAS depuis 25 ans, il va verra rouge… Fils d’un Meilleur artisan de France, il ne jure que par les matières nobles comme le verre, la pierre, le bois et bien sur le fer.

PAS DE PETITS PROJETS

« Les gens pensent que l’aluminium est moins cher, mais c’est faux, explique t-il. Je suis même moins cher que certaines enseignes de bricolage… Ils doivent oser pousser notre porte. Toutes nos réalisations sont traitées par métallisation. L’acier est inoxydable, il n’y a donc pas d’entretien. Nos créations sont uniques, authentiques et à l’épreuve du temps. La preuve, nous sommes en train de rénover les portes de la façade de la mairie de Doullens, qui datent de l’année de notre fondation. » La forge, la table basse en marbre et fer de Michel Tavernier – qui lui a permis de décrocher l’excellence – et des documents anciens rappellent la riche histoire des lieux. L’entreprise est spécialisée dans les portails, les marquises, les rampes mais aussi les accessoires de cheminées, les serres, les balcons, les enseignes… Les trois salariés interviennent sur de beaux chantiers comme des châteaux, des églises, des collégiales… et pourtant, pour Fabrice Tavernier toutes les commandes se valent. Il n’hésite d’ailleurs pas à créer des protections pour éviter les vols sur les éoliennes. « Il n’y a pas de petit projet, souligne t-il. Nous travaillons d’ailleurs plus pour les particuliers que pour les collectivités. De plus en plus de personnes âgées viennent chez nous pour que nous leur fassions des rampes extérieures, pour qu’elles puissent accéder à leur cave ou monter à l’étage. Nous pouvons aussi réaliser des cadres en métal autour des tables de nuit pour les aider à se relever. » La maison Tavernier n’aime qu’une chose : embellir. La clientèle de la Somme, de la Seine-Maritime et du Pas-de-Calais semble lui donner raison : « Les marquises reviennent à la mode sur les portes d’entrée, en raison de leur esthétisme. Les gens ont envie de revenir à des matériaux nobles plutôt que de se tourner vers l’aluminium et le plastique qui polluent. L’acier peut aussi être contemporain », assure t-il en montrant la photo d’un portail plein. Il faut compter quatre mois pour que chaque projet soit achevé : « Notre clientèle sait attendre », affirme t-il tout en faisant visiter le hall, véritable vitrine du savoir faire de cette discrète maison.