Manaps prend son envol

L’entreprise spécialiste des services managés créée il y a près de deux ans a quitté en avril dernier la pépinière Jules-Verne de Boves pour s’installer au cœur d’Amiens Elle a procédé à ses premiers recrutements. Notre premier exercice a été bouclé avec 16% en plus par rapport à nos objectifs, on ne s’emballe pas, mais […]

504
Nicolas Zedde envisage également le recrutement d’un(e) assistant(e) administrative d’ici la fin de l’année.

L’entreprise spécialiste des services managés créée il y a près de deux ans a quitté en avril dernier la pépinière Jules-Verne de Boves pour s’installer au cœur d’Amiens Elle a procédé à ses premiers recrutements.

Nicolas Zedde envisage également le recrutement d’un(e) assistant(e) administrative d’ici la fin de l’année.

Notre premier exercice a été bouclé avec 16% en plus par rapport à nos objectifs, on ne s’emballe pas, mais c’est assez encourageant. En 2017 notre objectif est d’atteindre 300 000 euros de chiffre d’affaires », sourit Nicolas Zedde, co-gérant de Manaps. Lancée en 2015 par trois jeunes entrepreneurs, l’entreprise spécialisée dans les services managés (gestion au quotidien, maintenance, anticipation des pannes, mise à jour…) mais aussi la fourniture de logiciels et de matériels informatiques, a bien grandi. Préalablement installée au sein de la pépinière JulesVerne, Manaps implantée depuis avril dernier rue Saint-Fuscien dans des locaux de 90 m², a recruté un ingénieur d’affaires en remplacement d’un troisième associé parti vers de nouvelles aventures. Manaps s’est également attachée les services d’un apprenti : « Nous commençons à être des acteurs reconnus sur le secteur, le buzz prend bien. Si notre cœur de cible demeure les TPE et les PME du territoire, nous parlons aussi à de grands comptes. La pépinière a joué un vrai rôle d’accé- lérateur, c’était une très bonne expérience », ajoute le co-gérant.

Consolider son marché

Partant du constat que l’informatique ne devait plus être un poste de coûts mais un véritable outil de développement, Manaps s’est toujours positionnée comme un acteur capable d’anticiper les pannes et problèmes informatiques. Une proactivité qui a fait la réputation de la société, même si un discours pédagogique auprès des chefs d’entreprises est encore nécessaire. Misant sur une recherche et développement appuyée, Manaps teste de nombreux logiciels et effectue une veille constante, permettant à l’entreprise de proposer des services toujours innovants. La structure a également étoffé son offre de service, en misant sur un marché très porteur, celui de la sécurité. « Avec les récentes attaques informatiques, on sent que c’est à pré- sent un sujet de préoccupation, mais beaucoup ont besoin d’un électrochoc. La vulnérabilité d’un système informatique peut provoquer des catastrophes. Dans près de 80% des cas, après une perte de données complètes on constate une fermeture de entreprise sous deux ans », note Nicolas Zedde.

Se développer

Si la structure amiénoise connait une belle croissance, hors de question pour ses créateurs d’aller trop vite. L’intervention et les liens avec ses clients restant une priorité, Manaps mise sur un service de proximité. « Bien sûr que nous avons envie de nous développer, mais notre force c’est d’intervenir très rapidement auprès de nos clients. Je ne pense pas qu’il soit très judicieux d’imposer deux heures de route à des techniciens », souligne Nicolas Zedde. Imaginé dès l’origine comme un modèle duplicable partout en France, le co-gérant vise un développement national à terme, avec un réseau de franchises sur l’ensemble du territoire. Un projet sur le long terme, où personne ne transigera sur la qualité de l’offre. « C’est une idée à deux ans, on verra comment cela se passe. Mais, nous, nous avons envie de rester ici, à Amiens qui est une ville dynamique avec un très gros potentiel. Beaucoup d’entreprises ont envie de progresser ensemble, de porter des projets, et nous en faisons partie », assure ce membre de la Tech amiénoise.