In Extenso investit sur les jeunes dirigeants

In Extenso, cabinet d’expertise comptable, se diversifie et crée le Point C. Ce pôle accompagne les créateurs dans toutes les étapes de leurs projets, de l’évaluation de la viabilité économique, au montage du business plan, en passant par la phase de financement. Picardie la Gazette a rencontré de jeunes créateurs d’entreprises en Picardie qui ont […]

661

In Extenso, cabinet d’expertise comptable, se diversifie et crée le Point C. Ce pôle accompagne les créateurs dans toutes les étapes de leurs projets, de l’évaluation de la viabilité économique, au montage du business plan, en passant par la phase de financement. Picardie la Gazette a rencontré de jeunes créateurs d’entreprises en Picardie qui ont bénéficié de ses services.

Pauline Fontaine, pâtissière, a ouvert La Pelle à Tarte début avril, au 10 rue Victor-Hugo à Amiens.

La Pelle à Tarte

La Pelle à Tarte propose aux becs salés ou sucrés divers plats et pâtisseries. Ouvert depuis avril dernier, ce restaurant rapide et salon de thé se situe rue VictorHugo à Amiens. Pauline Fontaine, 24 ans, en est la gérante. « J’ai un parcours atypique. Je suis pâtissière de métier, mais c’est une reconversion, je voulais faire quelque chose de concret, j’ai passé un CAP en 2015 », explique-t-elle. À peine diplômée, elle part à Paris et se forme dans le 5e arrondissement pendant un an et demi. De retour, elle recherche un local. « J’ai toujours eu l’idée d’ouvrir un truc à moi », confiet-elle. Pauline Fontaine s’est rapprochée, il y a un an et demi, du pôle Point C du cabinet d’expertise comptable In Extenso. Et particulièrement de Pascal Pillon, boulanger pâtissier et chef d’entreprise : « Il m’a aidée dans toutes mes démarches, à penser le projet, visiter le local, à réaliser le business plan. Il m’a accompagnée pour les demandes de prêts. Personne n’est formé au métier de chef d’entreprise, c’est important d’être épaulé pour faire les bons choix. Pascal Pillon sait ce que représente de monter son entreprise, les difficultés et les pièges à éviter. » Second point non négligeable : l’accompagnement juridique que propose le Point C. « Il y a beaucoup de démarches à réaliser et l’accompagnement est gratuit », note Pauline Fontaine. Actuellement, La Pelle à Tarte propose des produits locaux et des tartes aux saveurs originales.

À La Bonne Baguette

Simon Hue, autodidacte boulanger, a ouvert fin 2016 « La Bonne Baguette », toute proche de la Maison de la culture, rue Jean-Catelas. Diplômé de l’école de commerce d’Amiens, ce jeune homme s’est formé au métier de boulanger pendant son alternance. « Je travaillais à Auchan, j’étais chef de rayon boulangerie-pâtisserie, ce qui m’a permis d’apprendre : les artisans m’ont transmis leur savoir-faire », explique le chef d’entreprise. Un savoir qu’il a décidé de mettre en pratique : « Je voulais ouvrir ma boulangerie, c’est du travail, mais je suis passionné », assure ce dernier. Sa boulangerie fonctionne à plein régime. « J’ai créé six postes et nous rechercherons bientôt une nouvelle personne pour compléter cette équipe dynamique », confie-t-il. Une réussite qui s’est faite petit à petit et grâce à des rencontres, notamment avec Le Moulin de Signy-l’Abbaye et Patrick Pillon, du cabinet In Extenso, du pôle Point C. Simon Hue a bénéficié de conseils. « J’ai rencontré Patrick Pillon lors du Concours national de la création d’entreprise. » À cette époque, Simon Hue travaille à l’élaboration d’une nouvelle baguette. « Patrick Pillon m’a accompagné pendant deux ans. Désormais, In Extenso s’occupe de ma comptabilité. » Aujourd’hui, cette boulangerie a su s’inscrire dans le quotidien des Amiénois avec un produit phare : la Pétrisane, « une baguette de 300 grammes, à un euro, qui se conserve longtemps », assure Simon Hue.

Foll’Boissons, un grossiste d’un nouveau genre

Membre d’une association, Jérôme Blondel côtoyait déjà le milieu des grossistes en boissons et location de matériel. L’idée de créer son entreprise dans ce secteur s’est donc naturellement imposée à lui. Les conseils et l’accompagnement du cabinet In Extenso, qui a, de son aveu, réalisé les trois quarts du travail pour qu’il puisse monter sa société, ont fait le reste. « Leur aide a été particulièrement précieuse pour élaborer le projet, le business plan, en matière de comptabilité égale

ment. Sans In Extenso, jamais je n’aurais pu créer mon entreprise », confirme le dirigeant.

Démarche éco-environnementale

Le projet aura mis à peine six mois à se concrétiser. Jérôme Blondel travaille pour le moment seul et sera rejoint, à la mi-juin, par son épouse qui officiera en qualité de secrétaire de direction. « Si l’activité le permet, j’embaucherai une autre personne », explique-t-il. Une activité qui commence à prendre son envol et, pour se faire une place sur ce marché, Jérôme Blondel a avancé des arguments qui ont su convaincre ses clients (des professionnels, particuliers et associations) : des tarifs attractifs, la reprise des boissons non consommées, la livraison gratuite. Grossiste en boissons (bières, vins et softs), Foll’Boissons propose également un service de location de pompes à bière, de matériels – remorques frigorifiques, friteuses, barnums et sonorisation –, le tout dans un rayon de 150 kilomètres autour d’Amiens. Autre particularité : s’il travaille avec des fournisseurs « classiques », il met en avant les produits locaux, « dans une logique éco-environnementale », et a décroché l’exclusivité pour le nord de la France d’un contrat avec un fournisseur de Morgon installé près de Lyon, avec qui il travaille en direct.