Atelier de découpe et de transformation pour les 3 Châtaigniers

Les trois associés de la ferme des Châtaigniers à Villers-Tournelle près de Montdidier ont inauguré leur atelier de découpe et  de transformation de leur élevage  de cochons. Une belle aventure pour ses adeptes de longue date du circuit court. Emmanuel Frémaux s’occupe de l’élevage et de la transformation des porcs, Jean-Marie Pope de l’exploitation en […]

767
Le magasin de vente en direct est ouvert tous les vendredis et samedis, toute la journée.

Les trois associés de la ferme des Châtaigniers à Villers-Tournelle près de Montdidier ont inauguré leur atelier de découpe et  de transformation de leur élevage  de cochons. Une belle aventure pour ses adeptes de longue date du circuit court.

Le magasin de vente en direct est ouvert tous les vendredis et samedis, toute la journée.

Emmanuel Frémaux s’occupe de l’élevage et de la transformation des porcs, Jean-Marie Pope de l’exploitation en polyculture (180 hectares) et Jean-Michel Poppe est lui en charge de la vente directe des porcs et de la ferme pédagogique. Avec les 125 truies, 2 700 porcs naissent chaque année, tous les animaux de la ferme sont nourris avec les céréales de l’exploitation, de la graine de lin, et ce sans aucun antibiotique.

Vente directe Suite à une demande croissante et constante des clients, les trois associés ont réfléchi à la création de leur propre atelier de découpe et de transformation sur leur site. « Auparavant, nous faisions découper et transformer nos bêtes sur Amiens une fois par semaine. C’était compliqué. Nous étions également limités dans le type de conditionnement et de produits. Nous ne pouvions proposer à nos clients que de la viande sous vide, sans charcuterie cuite comme le boudin ou le saucisson », explique Emmanuel Frémaux. Les trois associés ont franchi le pas en créant leur propre atelier de découpe et de transformation. Après deux ans et demi de réflexion et six mois d’étude préalable pour monter les devis et trouver un appui financier de leur projet – qui s’élevait à 1 million d’euros (leur banque initiale ne souhaitant pas les suivre) -, les trois associés ont ouvert leur nouvel atelier et un magasin en mars 2017. Ils ont été soutenus et accompagnés par la chambre d’agriculture de la Somme, Agro-sphères, l’Association régionale des entreprises agroalimentaires ainsi que le conseil régional des Hauts-de-France.

Quatre nouveaux emplois

Avec un bâtiment de 550 m² dont 63 m² de boutique, les agriculteurs ont vu la clientèle multipliée par dix. Grâce à cet outil de production, les exploitants ont embauché quatre personnes : un boucher, un charcutier, une vendeuse et un responsable conditionnement traçabilité sont venus rejoindre l’équipe. « En septembre, un nouveau boucher doit également arriver. Nous avons une superbe équipe, aujourd’hui nos clients sont contents de pouvoir acheter du filet mignon séché, des saucisses et saucissons ou du jambon à l’unité », affirme Emmanuel Frémaux.

Ce magasin de vente directe est ouvert tous les vendredis et samedis, les produits de la ferme sont agréés Terroirs de Picardie et Bienvenue à la ferme. Très actifs également dans la plate-forme de distributions Saveurs picardes, les 3 Châtaigniers vendent à près d’une trentaine de Ruches qui dit oui, aux professionnels tels les épiceries fines, les magasins fermiers, dans la région et à Paris. Les trois associés souhaitent continuer à développer la gamme traiteur en proposant des plats cuisinés (ficelles picardes, quiches, etc.) sans oublier une offre de prestation de services aux éleveurs, qui amèneraient les carcasses pour la découpe et la façon.