Pour des managers de haut vol

Aerostage vient de se poser à Glisy, au sein de la pépinière Jules-Verne. Il s’agit de la société fondée par le pilote Antoine Szpiro pour former les entreprises aux méthodes aéronautiques. Antoine Szpiro propose aux entreprises une formation à la gestion d’équipe sur la base d’une solution innovante. Pour cela il s’appuie sur son expérience […]

1170
Antoine Szpiro près de son avion, avant de retourner aux commandes d’Aerostage.
Antoine Szpiro près de son avion, avant de retourner aux commandes d’Aerostage.

Aerostage vient de se poser à Glisy, au sein de la pépinière Jules-Verne. Il s’agit de la société fondée par le pilote Antoine Szpiro pour former les entreprises aux méthodes aéronautiques.

Antoine Szpiro propose aux entreprises une formation à la gestion d’équipe sur la base d’une solution innovante. Pour cela il s’appuie sur son expérience aéronautique, sa rigueur et son mental. Mais aussi sur deux simulateurs de vol, aidés par l’incroyable réalité virtuelle embarquée. « Cette formation est centrée sur l’humain, son potentiel, ses limites et ses capacités. Avec ces deux simulateurs, nous évoluons certes dans le virtuel, mais avec des situations réelles et des objectifs et outils très professionnels. De vrais pilotes de chasse s’y sont essayés et ont trouvé cela plus que bluffant de réalisme », explique Antoine Szpiro, 30 ans, qui a choisi d’installer Aerostage à la pépinière Jules-Verne de Glisy, à deux pas de l’aérodrome où se passe une partie de la formation.

Transmettre l’excellence

Les stagiaires visitent également le site et la tour de contrôle pour s’imprégner de l’environnement réel. Dans le cockpit virtuel, toutes les opérations sont possibles, sur plusieurs types d’avions. « C’est sans limite, c’est de la simulation de A à Z. Je privilégie particulièrement le briefing avant les vols, moment où la communication et la confiance entre les personnes doit s’établir. Ils doivent réussir leur mission avec de vrais avions de chasse. Je n’interviens dans les séquences que comme support technique par radio, car la conduite de mission est justement ce qu’ils viennent découvrir, apprendre ou approfondir », résume cet habitant d’Ailly-sur-Noye, lui-même pilote depuis l’âge de 15 ans. Il a d’abord appris à piloter des avions de tourisme. Puis, il a été reçu comme élève pilote dans l’armée de l’air où il a suivi une formation d’officier, avant d’étudier le métier de pilote de ligne. Après un problème médical, il a dû se réorienter et se donner un nouvel objectif : exploiter ses quinze années de pratique pour transmettre au monde de l’entreprise toutes les méthodes et l’excellence du monde aéronautique.

Des cadres prêts à décoller

La formation s’adresse aux entreprises et surtout à leurs salariés, cadres et managers issus de secteurs aussi variés que l’industrie, le médical, le commerce, la finance ou encore le transport. Avec ses deux simulateurs de vol campés sur des plates-formes de mouvements, les casques de réalité virtuelle et le poste de contrôle des opérations conçus par Aerostage, les stagiaires vivent une expérience exceptionnelle et marquante, associée à une formation centrée sur l’humain et l’optimisation de leurs performances opérationnelles. « Les sens, la conscience de la situation, de son environnement sont autant de paramètres qui comptent dans cette expérience très sérieuse et presque grandeur nature. Comment se positionner en tant que leader? Quel type de communication mettre en place? Le manager doit agir, faire un briefing et un debriefing. Pendant le vol, le manager doit aussi conduire l’action, puis on inverse les rôles entre ceux qui pilotent et ceux qui dirigent le vol. Attention : ici aucune mission ne vise à tuer ; le but est de rester en l’air et d’atteindre l’objectif », conclut Antoine Szpiro que l’on peut également apercevoir lors de meetings aériens avec son propre avion.