Nouveau budget culturel dans la Somme

Un nouveau schéma budgétaire destiné aux pratiques artistiques va être déployé dans la Somme. Annoncé mi mai par Frédéric Sannier, directeur de la culture et des patrimoines au conseil départemental de la Somme, et Laurent Somon, son président, ce projet répond à un besoin de structuration des subventions. Ce schéma est issu d’une obligation de […]

4857
Lors de la présentation du budget. D

Un nouveau schéma budgétaire destiné aux pratiques artistiques va être déployé dans la Somme. Annoncé mi mai par Frédéric Sannier, directeur de la culture et des patrimoines au conseil départemental de la Somme, et Laurent Somon, son président, ce projet répond à un besoin de structuration des subventions.

Lors de la présentation du budget. D

Ce schéma est issu d’une obligation de la loi du 13 août 2004, explique Laurent Somon. Le département a souhaité redéfinir une politique culturelle basée sur trois éléments : la qualité, la proximité et l’accessibilité. »

Trois mots d’ordre

Ce schéma quinquennal a pour mission d’aider les structures professionnalisantes, d’accompagner les pratiques amatrices, de rendre la culture accessible à tous et de mettre en réseau les établissements artistiques avec les partenaires culturels du territoire. À l’image du Pac collégiens 80, (Pacte artistique et culturelle destiné aux collèges), le schéma souhaite favoriser la découverte des spectacles, des expositions, la pratique culturelle et les rencontres avec des artistes. « L’idée est de structurer l’offre dans sa diversité et sur le territoire, pour que tout le monde puisse accéder aux spectacles et à un enseignement professionnel, que l’on soit de Ham, Doullens, Conty… que les amateurs bénéficient d’un accompagnement, assure Laurent Somon,. Il faut soutenir ce qui existe déjà ». Certaines structures comme le centre Pablo Picasso à Longueau bénéficieront pour la première fois de subventions. De même, pour l’école municipale de danse à Péronne qui rentra dans ce schéma. Vers la côte, à Saint-Valery-surSomme, des compagnies de théâtre en résidence se verront appuyer financièrement.

Une diversité d’écoles et de budgets

La Somme regorge d’écoles artistiques: musique (43 écoles), danse, marionnettes, art dramatique, musique jazz, un orchestre au collège et six écoles de cirque. Ce qui représente, chaque année, 8 500 élèves. S’ajoutent à cela les pratiques culturelles que les collèges et les associations proposent. Afin de construire un équilibre sur le territoire, et de ne plus financer les projets à la demande, des budgets fixes ont été établis. Ce qui représente 293 000 euros pour la mise en place du schéma ; 253 000 euros seront destinées aux écoles de musiques, artistiques et aux conservatoires ; 40 000 euros seront attribués aux sociétés musicales ; 98 000 euros seront consacrés aux orchestres et aux chorales. 58 500 euros seront apportés aux fédérations musicales et aux musiques actuelles. Le spectacle vivant obtiendra une aide de 200 000 euros et le festival de Saint-Riquier sera soutenu à hauteur de 500 000 euros. Le Pac collégiens 80, quant à lui, aura une subvention de 592 000 euros.

Le constat de cette nouvelle politique sera étudié en 2021, afin d’améliorer le dispositif et d’orienter le schéma futur.