Ambitions et investissements de taille au Parc Astérix

La saison 2017 a débuté au Parc Astérix depuis le 1er avril avec des nouveautés : 50 chambres d’hôtel supplémentaires, un centre de conventions et de séminaires flambant neuf et l’ouverture d’une nouvelle attraction en juin, « Pégase Express ». Ouvert le 30 avril 1989 sous l’impulsion d’Albert Uderzo et René Goscinny, le Parc Astérix a accueilli […]

Le complexe hôtelier La Cité suspendue doit ouvrir en 2018, avec 150 chambres

La saison 2017 a débuté au Parc Astérix depuis le 1er avril avec des nouveautés : 50 chambres d’hôtel supplémentaires, un centre de conventions et de séminaires flambant neuf et l’ouverture d’une nouvelle attraction en juin, « Pégase Express ».

Le complexe hôtelier La Cité suspendue doit ouvrir en 2018, avec 150 chambres

Ouvert le 30 avril 1989 sous l’impulsion d’Albert Uderzo et René Goscinny, le Parc Astérix a accueilli 1 850 000 visiteurs en 2016, dont 60% de familles. Avec un chiffre d’affaires de 83 millions d’euros (+3%) en 2016, le parc propose 40 attractions sur les thèmes propres aux aventures des deux célèbres Gaulois. La démesure des attractions est à la hauteur des investissements régulièrement réalisés par Nicolas Kremer, directeur général depuis janvier 2016 : 3 millions d’euros d’investissement en 2014 sur La Forêt d’Idéfix, un village dédié aux plus jeunes visiteurs, 3 millions en 2015 pour le renforcement de l’offre spectacles, 3 millions pour Discobélix en 2016 et en 2017, l’un des plus gros investissements financiers depuis la création du Parc avec 16 millions d’euros. « Pégase Express ouvrira en juin prochain. C’est un roller coaster [ndlr, montagnes russes] pour toute la famille, accessible à partir d’un mètre, sur un parcours d’1 kilomètre, à 52 km/ heure. Nous discutons de ce projet depuis trois ans. Les travaux ont démarré il y an et demi », détaille Nicolas Kremer.

Projets hôteliers

Difficile de satisfaire les visiteurs sans proposer une offre d’hébergement en conséquence. D’où l’agrandissement du parc hôtelier pour la période 2017- 2019, « pour s’imposer comme le deuxième parc de France, faire partie du top 10 des parcs européens et dépasser les deux millions de visiteurs », ambitionne le directeur général. L’Hôtel des Trois Hiboux, ouvert en 1999 et situé dans le Parc naturel régional de l’Oise, proposera 50 nouvelles chambres en plus de la centaine existante. Un nouveau restaurant sera inauguré ainsi qu’un centre de conventions et de séminaires avec un espace événementiel de 166 m² et trois salles de réunion modulables, de 44 à 55 m² . Au printemps 2018, le Parc ouvrira La Cité suspendue. Constitué de trois villages – le Village des Druides, le Village des Artistes et le Village des Potiers –, l’établissement proposera 150 chambres. Et en 2019, les 150 chambres du troisième hôtel – Les Quais de Lutèce – viendront compléter l’offre hôtelière. Des ambitions grandioses pour le Parc, bien décidé à maintenir sa place dans l’offre française et européenne.