La littérature jeunesse s’installe à Beauvais

Le projet est encore en cours, mais Élise Inglart prévoit d’ouvrir une librairie spécialisée jeunesse début décembre, place Jeanne-Hachette à Beauvais… pour une rencontre littéraire bouleversante. La Marelle est la future librairie jeunesse (0 à 16 ans) de Beauvais. Au cœur de la ville, Élise Inglart, ancienne bibliothécaire et libraire, proposera une découverte de cette […]

Élise Inglart partage sa passion pour la littérature jeunesse.
Élise Inglart partage sa passion pour la littérature jeunesse.

Le projet est encore en cours, mais Élise Inglart prévoit d’ouvrir une librairie spécialisée jeunesse début décembre, place Jeanne-Hachette à Beauvais… pour une rencontre littéraire bouleversante.

La Marelle est la future librairie jeunesse (0 à 16 ans) de Beauvais. Au cœur de la ville, Élise Inglart, ancienne bibliothécaire et libraire, proposera une découverte de cette littérature dédiée aux enfants et adolescents… qui attendrit et parle encore aux adultes. « L’image et le texte se répondent sans cesse dans cette littérature. Elle est porteuse de valeurs et répond à des questions existentielles, confie Élise Inglart, passionnée. L’effet miroir qu’elle apporte fait que tout le monde peut se retrouver dans un personnage et permet de retracer son parcours intérieur. » C’est donc une véritable aventure littéraire que cette amoureuse des livres souhaite partager avec ses clients, entre découverte et émotions. « Ouvrir une librairie indépendante de livres jeunesse est un pari. Le commerce de proximité permet de créer des liens et de travailler en réseau. C’est ce que j’aime dans ce projet : partager ma passion et ouvrir d’autres horizons. Le livre est un lien », souritelle. Pour arriver à concrétiser son rêve, le projet La Marelle est actuellement sur la plate-forme de financement participatif Boost In Oise, de la chambre de commerce et d’industrie de l’Oise, jusque début décembre. Et la littérature jeunesse captive bel et bien, car le premier palier du financement (1 500 euros) a été atteint en seulement quelques jours. Reste le second, de 3 000 euros, à atteindre pour financer un comptoir sur mesure ainsi que du mobilier.

Un cocon littéraire Dans cette future librairie, les passionnés de lecture trouveront leur bonheur et les novices pourront découvrir un univers unique. De la naissance à l’adolescence, les enfants pourront choisir entre auteurs connus ou brillants du monde entier à lire et à relire. « J’ai fait ma propre sélection, la plus large possible. Il y a tellement de livres et d’auteurs, cette littérature est foisonnante et je souhaite la partager. J’ai toujours eu à cœur de soutenir les artistes et les auteurs qui portent un regard sensible sur la morale », explique Élise Inglart. Et cette conception, la jeune libraire la transmet à travers sa connaissance du genre et sa sensibilité, sans filtre, juste pour le plaisir. Le lieu lui-même entend créer un univers enivrant de pluralité : les curieux y trouveront des albums, des polars, des documentaires, des livres animés, des bandes dessinées ou encore des mangas. « La Marelle sera un lieu où l’on retrouvera un véritable univers jeunesse avec 80% de livres et 20% de jeux éducatifs, comme des marionnettes ou des peluches. Je souhaite accompagner la clientèle vers des produits que je connais bien pour qu’elle trouve son bonheur », continue-t-elle. Un salon de lecture sera également disponible pour que chacun s’approprie un livre, un univers, un monde, un personnage… pour un voyage hors du temps.