2,8 milliards d’euros de fonds européens à saisir : la Région décrypte les aides

Jusqu’au 30 novembre, la Région mène une vaste campagne de communication sur l’utilisation des fonds européens, « Mon Europe, mon quotidien ». Des opportunités sont à saisir pour tous ceux qui ont un projet à financer. L’enveloppe est conséquente : 1,77 milliard d’euros de fonds européens structurels pour les Hauts-de-France, à utiliser sur la période 2014-2020. Ils […]

423
Lancement de la campagne "Mon Europe, mon quotidien" au conseil régional avec Dominique Riquet, député européen, Raphaël Ghys, secrétaire général pour les affaires régionales en préfecture de région, Valérie Létard, vice-présidente du conseil régional Hauts-de-France, et trois bénéficiaires de fonds : PSA Peugeot Citroën Nord, la chambre régionale de métiers et de l’artisanat Hauts-de-France et l’hôpital de Chimay.
Lancement de la campagne "Mon Europe, mon quotidien" au conseil régional avec Dominique Riquet, député européen, Raphaël Ghys, secrétaire général pour les affaires régionales en préfecture de région, Valérie Létard, vice-présidente du conseil régional Hauts-de-France, et trois bénéficiaires de fonds : PSA Peugeot Citroën Nord, la chambre régionale de métiers et de l’artisanat Hauts-de-France et l’hôpital de Chimay.

Jusqu’au 30 novembre, la Région mène une vaste campagne de communication sur l’utilisation des fonds européens, « Mon Europe, mon quotidien ». Des opportunités sont à saisir pour tous ceux qui ont un projet à financer.

L’enveloppe est conséquente : 1,77 milliard d’euros de fonds européens structurels pour les Hauts-de-France, à utiliser sur la période 2014-2020. Ils sont répartis en cinq fonds : FEDER pour le développement économique régional, FEADER pour l’agriculture, FSE pour l’emploi et la formation, IEJ pour l’emploi des jeunes et FEAMPS pour la pêche. À cela s’ajoute 1,1 milliard d’euros (fonds Interreg) pour financer des projets transfrontaliers. Mais souvent les citoyens, entreprises, associations, collectivités sont mal informés sur l’utilisation et l’accessibilité de ces fonds. C’est pourquoi une vaste opération de communication est lancée par le conseil régional pendant un mois : campagne d’affichage et organisation de Villages (voir programmation) ouverts au grand public avec diverses animations.

Nouvelle responsabilité de gestion Ce n’est pas la première fois que le conseil régional communique sur les fonds européens. Tous les printemps, depuis 2013, une autre campagne intitulée « Le Joli Mois de l’Europe » organise des visites de sites bénéficiaires de ces subventions et des réunions d’information. Mais la nouveauté, c’est que le conseil régional est devenu gestionnaire de ces fonds. Une nouvelle campagne d’information a alors été créée cet automne, « moins confidentielle, moins institutionnelle. Nous voulons rendre visible l’Europe très concrètement, montrer que l’Europe, c’est le quotidien des gens », martèle Valérie Létard, vice-présidente du conseil régional Hauts-de-France, en charge notamment des fonds structurels européens. Dans cette valorisation de l’Europe, on ne peut s’empêcher aussi d’y voir la volonté d’influencer les futurs électeurs dans leurs choix des candidats aux primaires politiques et aux élections présidentielles et législatives.

Effet de levier de 1 à 3 Pour rappel, sur la campagne 20072013, 1,550 milliard d’euros de fonds européens structurels ont été alloués à notre région (1,1 milliard dans le Nord − Pas-de-Calais et 400 millions en Picardie) − Louvre-Lens (37 millions d’euros), le CNRS (30 millions d’euros), tramway de Valenciennes, maisons de santé en Picardie, agriculteurs, pêcheurs, équipements culturels, centres de formation, usage du numérique… −, soit 20 000 projets bénéficiaires. Raphaël Ghys, secrétaire général pour les affaires régionales en préfecture de région, indique que « l’effet de levier est important. Pour un euro de fonds européens structurels investis, ce sont trois euros de fonds publics qui ont été mobilisés pour la réalisation d’un projet, sans compter les fonds privés ». Valérie Létard insiste sur le fait qu’il ne faut pas passer à côté de cette manne financière : « Notre région récupère plus de fonds européens que nous ne contribuons à l’Union européenne. Alors, profitons et saisissons les opportunités offertes par l’Europe. » Pour bénéficier des fonds, deux sites sont à consulter : www.europe-enpicardie.eu et www.europe-en-nordpasdecalais.eu.