Une pépinière éco-industrielle, vitrine du développement économique du Noyonnais

La pépinière éco-industrielle, labellisée Pôle d’excellence rurale, installée sur le campus économique Inovia à Noyon, a été inaugurée par le ministre de l’Aménagement du territoire Jean-Michel Baylet, le 19 septembre. Un lieu high-tech de 4 000m2, qui apporte une nouvelle image de marque à cet espace du développement économique tourné vers l’avenir. Depuis le départ […]

380

La pépinière éco-industrielle, labellisée Pôle d’excellence rurale, installée sur le campus économique Inovia à Noyon, a été inaugurée par le ministre de l’Aménagement du territoire Jean-Michel Baylet, le 19 septembre. Un lieu high-tech de 4 000m2, qui apporte une nouvelle image de marque à cet espace du développement économique tourné vers l’avenir.

Depuis le départ définitif des militaires du régiment du Tchad en 2010, composé de 1 200 hommes, cet ancien quartier militaire de 47 hectares, doté de 60 000m2 de bâti a connu en quelques temps, une reconversion importante qui ne cesse d’évoluer. En 2011, l’État a décidé d’attribuer le label de Pôle d’excellence rurale au territoire noyonnais dans le cadre d’un projet visant à construire et à exploiter une pépinière dédiée aux éco-industries.
À ce jour, une soixantaine d’entreprises allant de la TPE à la PME et qui représentent 250 emplois, sont installées sur le site. Le siège de la communauté de communes du Pays Noyonnais s’y est installé en 2012 et la construction de cette pépinière éco-industrielle, PEI, labellisée Pôle d’excellence rurale, vient d’être inaugurée. Le concept du site étant de favoriser la créativité, l’innovation et le développement durable.

Une pépinière tournée vers l’avenir Cette structure est dédiée plus particulièrement aux éco-industries. L’ensemble est en béton-bois. Il est constitué d’une halle d’exposition de 400 m2 afin de valoriser le savoir-faire et les compétences des entreprises noyonnaises, quatre cellules pour accueillir des start-ups, dont une est déjà implantée et plusieurs sont positionnées. Le cinquième atelier est destiné au futur makerspace qui offrira aux entreprises noyonnaises un espace laboratoire dédié à la recherche et au développement. Cette offre de machines et d’outillage mutualisé verra le jour en novembre 2016. « Cet espace de travail représente un des leviers importants de la stratégie de développement économique du noyonnais, qui doit miser sur la différenciation d’une offre d’accueil et d’accompagnement spécifique pour les activités créatrices d’emplois, et notamment pour les jeunes entreprises et porteurs de projets. Notre projet consiste donc à créer un outil maker space, plus qu’un Fab lab. La Collectivité va réaliser près de 150 000 euros d’investissement en machines-outils et en aménagement pour équiper 400m² d’atelier dont une imprimante 3D, une découpe laser, une fraiseuse numérique, un tour à métaux et à bois, un atelier métal, bois, cuir et reliure, textile. Ce projet a été conçu en partenariat avec les entreprises locales, à la fois pour leurs propres besoins, et pour les besoins de leurs co-traitants et sous-traitants éventuels. L’objectif est prioritairement d’accueillir des entreprises résidentes, et notamment des créateurs, tout en répondant à des besoins plus ponctuels. Sans être complètement exclue pour l’instant, l’ouverture au grand public sera de ce fait, très marginale », explique Sabrina Levenez, responsable du développement économique, tourisme et grands projets.

Recevoir colloques, congrès et formations La PEI, c’est aussi un amphithéâtre de 200 places, doté des dernières technologies de communication interactive avec un système de vote électronique, un dispositif de traduction instantané, des micros individualisés. « La PEI est l’illustration d’un campus tourné vers les métiers de demain en ayant su prendre toutes les mesures d’anticipations nécessaires. Un campus prêt à porter un modèle de fonctionnement souple et durable avec les activités de son temps car les métiers de demain deviennent vite les métiers d’aujourd’hui », a souligné le maire de Noyon et président de la communauté de communes du Noyonnais. Le ministre de l’Aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales a félicité les élus de cette concrétisation : « Vous m’avez bluffé. Je suis heureux de voir que vous ne vous êtes pas laissés abattre après le départ des militaires. Vous avez eu une politique volontariste hors du commun et vous avez redressé la barre. Je suis frappé par la qualité de cette réalisation dans une communauté de communes de votre taille. On se croirait dans un campus américain. Vous avez su réagir en valorisant ce site exceptionnel dû à votre courage. Vous montrez une volonté politique à renverser les choses ; quand on a la volonté de porter des projets, on arrive à ses fins. Si de nouveaux défis sont encore à réaliser, l’État est prêt à vous accompagner. »