Tourisme : une stratégie pour soutenir la fréquentation chinoise

Le Tour operator (TO) Caissa, le plus grand voyagiste chinois spécialiste de la destination Europe, est actuellement en tournage dans la région pour réaliser un spot de promotion de la destination. La vidéo fera largement le tour de la Chine grâce à une diffusion dans les salles de cinémas (un réseau qui a touché 0.151 […]

326
Le spot de promotion sera diffusé dans les salles de cinéma en Chine.
Le spot de promotion sera diffusé dans les salles de cinéma en Chine.

Le Tour operator (TO) Caissa, le plus grand voyagiste chinois spécialiste de la destination Europe, est actuellement en tournage dans la région pour réaliser un spot de promotion de la destination.

La vidéo fera largement le tour de la Chine grâce à une diffusion dans les salles de cinémas (un réseau qui a touché 0.151 milliard de personnes en 2015), sur China Central Télévision (CCTV 4 : 50 millions de téléspectateurs par jour et CCTV9 :10 millions par jour) et sur Youku, l’équivalent chinois de Youtube… avec 0.6 milliard de clics par jour. Le voyagiste Caissa est partenaire du Comité régional du tourisme (CRT) depuis fin 2012 ; l’objectif de cette nouvelle collaboration est de soutenir la fréquentation des visiteurs chinois sur le territoire des Hauts-de-France, quand cette même fréquentation accuse déjà une baisse de 30% en Europe depuis les attentats de fin 2015.

10 000 nuitées en 2015 Initiée par le CRT Picardie en 2012, la promotion du territoire qui va maintenant s’étendre à l’ensemble de la région des Hauts-de-France avait généré 10 000 nuitées en 2015 (soit une hausse de 103% par rapport à 2014) et un chiffre d’affaires de 440 000 euros. En 2012, le CRT Picardie avait fait le choix d’internaliser la compétence culturelle avec le recrutement de Ruying Wang, business developer d’origine chinoise et la mise en place avec l’Université de Picardie Jules Verne, d’une formation au guidage en chinois spécifiquement adaptée aux besoins des TO dont les premiers diplômés sont sortis en juin 2015.

Atténuer la baisse de fréquentation Les rapports de confiance établis depuis 2012 avec les professionnels chinois du secteur devraient permettre à la région de maintenir le niveau de fréquentation 2016 des visiteurs chinois à son niveau 2015 malgré le contexte sécuritaire (il resterait stable avec 15 000 visiteurs) et même, d’augmenter le chiffre d’affaires de 68% (soit 700 000 euros de chiffre d’affaires en 2016), grâce à une extension de la programmation. Même si cette croissance escomptée est inférieure aux objectifs que la région s’était fixés avant la vague d’attentats et de mouvements sociaux, la désaffection des étrangers constatée pour Paris notamment, ne devrait pas donc pas impacter la région dans les mêmes proportions. La région développe par ailleurs une stratégie de conquête du marché indien (depuis mi 2014) : un marché qui connaît actuellement la plus forte croissance en terme de taux de départ à l’étranger (330% en 5 ans), et qui n’est pas affecté par le climat d’insécurité actuel.