Zodiac aéro duct, fleuron de l’industrie aérospatiale

Zodiac Aerospace est aujourd’hui le leader mondial des équipements et systèmes aéronautiques. Implanté dans plus de 20 pays dans le monde, le groupe implanté à Compiègne emploie plus de 30 000 salariés.

Emmanuel Omont directeur d’exploitation.
Emmanuel Omont directeur d’exploitation.
Emmanuel Omont directeur d’exploitation.
Emmanuel Omont directeur d’exploitation.

À l’origine, en 1896, Zodiac fabriquait des ballons dirigeables et des aéroplanes. Dans les années 30, il invente le bateau pneumatique, et à partir de 1970, il connaît une expansion internationale et se redéploye dans l’aéronautique. En 2007, il se sépare des activités bateau, et devient Zodiac Aérospace. Il fabrique les équipements et les systèmes aéronautiques à bord des avions commerciaux, régionaux, et d’affaires ainsi que des hélicoptères et de la sécurité aéronautique. Ses domaines de compétence concernent principalement le confort et la vie à bord des aéronefs, les systèmes embarqués, c’est-à-dire l’aménagement des cabines, l’oxygène, etc. et la sécurité en vol et au sol. En 1987, le groupe rachète l’entreprise familiale Acc La Jonchère, basée à Compiègne, spécialisée dans l’aéronautique, et qui, jusqu’en 1972, était une filiale de Saint-Gobain fabricant des équipements pour l’industrie, la chimie, la sidérurgie et la verrerie. En 2013, l’entreprise est rachetée par Zodiac Aérospace et devient Zodiac aero duct systems. La société conçoit et industrialise des systèmes de tuyauteries hautes performances, hautes pressions et hautes températures. Emmanuel Omont, directeur d’exploitation, explicite le métier : « Nous fabriquons des tuyauteries flexibles, en titane et acier, des soufflets de dilatation, pouvant absorber vibrations, pressions, et résistant aux très hautes températures. Ces matériaux sont intégrés aux moteurs et propulseurs. Nous travaillons pour les motoristes, les avionneurs et les équipementiers aéronautiques. C’est la seule usine, en France, à fabriquer ces produits. »

L’innovation, levier majeur de croissance
L’usine de Compiègne emploie 140 salariés. Elle place ses collaborateurs au cœur de sa stratégie d’entreprise, en valorisant l’esprit d’équipe, la volonté d’entreprendre et l’ouverture sur le monde, pour comprendre et anticiper les attentes de ses clients et innover. Les métiers exercés sont liés essentiellement à la mécanique, chaudronnerie, soudure sur le titane et l’acier. Cela demande beaucoup de méticulosité. Il est aussi procédé à des contrôles non destructifs. Il s’agit d’examens minutieux de matériels via un système de radiographie. Emmanuel Omont souligne : « Le site de Compiègne a un département de R&D, qui a toute son indépendance par rapport au groupe. Nous répondons aux appels d’offre et manageons le business. » Zodiac poursuit sa politique volontariste de limiter son empreinte environnementale. Les produits et systèmes sont conçus afin de réduire le plus possible les émissions de CO². La croissance de l’entreprise compiégnoise va contribuer à la dynamique de l’embauche, à la fin de la construction d’un nouveau bâtiment sur le même site.