Un PNR pour l’été 2018

  La labellisation du futur Parc naturel régional Baie de Somme – PicardieMaritime ne sera effective qu’à l’été 2018. Une publication qui se veut pédagogique vient de sortir. Les 3 000 exemplaires sont destinés aux élus et aux partenaires. Le 10 mai dernier, le préfet de la région Hauts-de-France a transmis à la communauté de […]

410
Un hors-série est destiné aux élus et aux partenaires

 

Un hors-série est destiné aux élus et aux partenaires

La labellisation du futur Parc naturel régional Baie de Somme – PicardieMaritime ne sera effective qu’à l’été 2018. Une publication qui se veut pédagogique vient de sortir. Les 3 000 exemplaires sont destinés aux élus et aux partenaires.

Le 10 mai dernier, le préfet de la région Hauts-de-France a transmis à la communauté de communes Baie de Somme 3 Vallées l’avis intermédiaire rendu le 20 avril par Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, de l’énergie et de la mer, vers l’étape finale de labellisation du Parc naturel régional Baie de Somme – Picardie-Maritime. Il reprend les avis rendus par la Fédération des parcs naturels régionaux de France, le Conseil national de la protection de la nature, et intègre les principales observations des différents ministères concernés. 137 communes et 136 500 hectares Le périmètre d’étude retenu pour le projet de parc, défini par délibération de la Région le 20 juin 2014, compte 137 communes. Il couvre 136 500 hectares et concerne 113 438 habitants. Le joyau du territoire est la baie de Somme. Pour soulager cet espace, plus généralement la bande littorale soumise aux pressions, et permettre à l’ensemble du territoire de faire valoir ses richesses, notamment naturelles, culturelles et architecturales, les partenaires ont construit le projet autour d’une dynamique qui profite à chacun et d’un rééquilibrage des activités sur le territoire. Les remarques formulées portent essentiellement sur le rôle de Baie de Somme 3 Vallées en matière de coordination et de gouvernance par rapport aux autres acteurs du territoire, la définition de la stratégie du parc en matière de gestion des espaces, la nécessité de préciser l’encadrement de l’activité extractive (carrière de galets), le développement de l’éolien, les orientations prévues dans le domaine agricole (Ponthieu) etc. Nouvelle concertation Une réunion du comité de concertation a eu lieu le 6 juillet. Une nouvelle concertation est en cours jusque fin septembre. Elle a pour objet les modifications demandées dans l’avis intermédiaire. À l’automne, ces travaux seront présentés aux élus du territoire. Durant cette concertation, des compléments à apporter à la charte seront mis au point. Il s’agit notamment de la réactualisation du diagnostic dans le cadre du SCOT (Schéma de cohérence territoriale), de l’étude d’évaluation environnementale, de l’étude en vue d’un schéma d’insertion de l’éolien… La délibération du président du conseil régional des Hauts-de-France pour arrêter le projet de charte à soumettre à enquête publique est prévue pour juin 2017. Le lancement de l’enquête publique est prévu à l’été 2017. La délibération des communes et des EPCI sur leur adhésion au projet de parc est programmé à l’automne 2017. L’envoi de la charte par la Région au ministère de l’Environnement pour avis final se déroulera au cours du premier trimestre 2018. Le décret de classement, d’un délai de trois à six mois, est attendu durant l’été 2018. Un conseil des jeunes et un groupe associatif de parc seront constitués : « C’est un projet qui remonte à 25 ans, rappelle Nicolas Dumont, président de Baie de Somme 3 Vallées. C’est un vrai atout pour les communes rurales. Par exemple, en cas de projet d’implantation de haies, des chargés de mission interviendront pour apporter un accompagnement scientifique et financier. » La maison éclusière de Long, notamment, servira de porte d’entrée. En attendant, BS3V a publié un hors-série spécial de 48 pages qui se veut pédagogique. Les 3 000 exemplaires sont destinés aux élus et aux partenaires. Il est aussi téléchargeable sur www.baiedesomme3vallées.fr