Nouveau poste à Limeux

RTE, gestionnaire du réseau de transport de l’électricité, a inauguré sa ligne aéro-souterraine 225 000 volts de blocaux à Limeux. Un nouveau poste électrique de 400 000 volts, raccordé à Argoeuves et Penly a aussi été créé. Un investissement total de 50 millions d’euros.

484
L’ aménagement de RTE se veut novateur
L’ aménagement de RTE se veut novateur
L’ aménagement de RTE se veut novateur
L’ aménagement de RTE se veut novateur

C’était jour de fête le 24 juin dans le petit village de Limeux, près d’Abeville. RTE, gestionnaire du réseau de transport de l’électricité, y a inauguré sa ligne aéro-souterraine 225 000 volts de blocaux de 25 kilomètres. Elle est destinée à garantir durablement la qualité d’alimentation électrique de cette zone et à accueillir l’électricité produite par les énergies renouvelables, les éoliennes notamment sont nombreuses dans le secteur. Un nouveau poste électrique de 400 000 volts, raccordé à la ligne existante reliant Argoeuves et Penly a aussi été créé.

Capacité maximale
RTE a souhaité renforcé son réseau à très haute tension dans l’ouest amiénois, situé entre Amiens, Abbeville et Penly, car le réseau présentait des points de fragilité. Il n’était structuré qu’autour d’un seul poste à haute tension situé à Argoeuves. Par ailleurs, les lignes électriques assurant l’alimentation du territoire avaient atteint leur capacité maximale, le risque de coupures était important. Un investissement total de 50 millions d’euros avec lequel RTE entend contribuer au développement de l’ouest amiénois en permettant aux entreprises régionales, qu’elles soient consommatrices d’électricité ou productrices, de trouver pour les prochaines années les capacités nécessaires au développement de leurs activités grâce à un réseau électrique plus fiable.
Daniel Lequibain, maire de la commune de Limeux, a notamment salué tout le travail qui a été mené avec la chambre d’agriculture pour que le « projet se réalise de manière concertée ». Quant à Christian Aucourt, le délégué de RTE Hauts-de- France, il a évoqué un projet qui participe à la « vitalité de la région ». Il a rappelé que RTE était un « acteur du territoire » et a souligné la « large concertation sur l’emplacement du poste » qui a été menée : 4 300 heures de travail ont été confiées à des personnes éloignées de l’emploi pour sa construction. Président de la chambre d’agriculture de la Somme, Daniel Roguet s’est lui félicité d’un projet « innovant et exemplaire ».

Laboratoire
Le site laboratoire se déploie sur 12 hectares, ses concepteurs ont imaginé en collaboration avec de nombreuses associations locales des innovations en matière d’équipements, d’intégration dans le paysage et le respect de la biodiversité. Le bâtiment utilise des nombreux matériaux recyclés et bénéficie d’une isolation thermique extérieure, de puits climatiques, de systèmes de récupération des eaux de pluies et est doté d’éclairage LED. L’ensemble des surfaces accueillant les équipements électriques est gravillonné en schiste ardoisier. Des aménagements éco-paysagers sont installés sur deux hectares par Somme Nature, labellisée CPIE Vallée de Somme : une prairie fleurie, huit ruches, un hôtel à insectes, des haies champêtres et des bosquets. Soixante-quatorze arbres fruitiers ont été plantés à l’entrée du poste, et une vingtaine de gîtes à chauve-souris ont été installés.