Le modèle de formation professionnelle français intéresse l’Inde

Une délégation indienne de chefs d’entreprises et de représentants des États fédéraux de l’Inde était en visite en Picardie fin mai. Elle s’est rendue dans les locaux du pôle de formation Proméo, à Venette, afin de découvrir le modèle français de formation professionnelle. Elle a ensuite visité l’entreprise AQL électronique, une société industrielle installée à Saint- Just-en-Chaussée.

567
Une partie de la délégation indienne a visité AQL électronique, entreprise de câblage carte et filaire installée à Saint-Justen- Chaussée.
Une partie de la délégation indienne a visité AQL électronique, entreprise de câblage carte et filaire installée à Saint-Justen- Chaussée.
La délégation indienne, en visite dans le centre de formation Proméo à Venette, était emmenée par le professeur Abhishek Mishra, ministre de l'Education professionnelle et du Développement des compétences de l'Uttar Pradesh.
La délégation indienne, en visite dans le centre de formation Proméo à Venette, était emmenée par le professeur Abhishek Mishra, ministre de l'Education professionnelle et du Développement des compétences de l'Uttar Pradesh.

Érick Maillet, président de l’Union des industries et métiers de la métallurgie Picardie (UIMM) et PDG de l’entreprise AQL électronique à Saint-Just-en-Chaussée, et Luc Parmentier, directeur de Proméo Venette, ont accueilli sur le site de formation compiégnois une délégation indienne. Emmenée par le professeur Abhishek Mishra, ministre de l’Éducation professionnelle et du développement des compétences de l’Uttar Pradesh, principal État de l’Inde, la délégation comptait plusieurs chefs d’entreprises et des représentants des États fédéraux de l’Inde.

L’objectif de cette visite en Picardie était pour la délégation indienne de découvrir et de s’inspirer de la façon dont les industriels français prennent en charge la formation professionnelle en tenant compte des attentes des entreprises et des évolutions en termes de compétences. Avec ses 200 000 000 habitants, dont 65% de jeunes de moins de 35 ans, l’État de l’Uttar Pradesh représente en effet un partenaire offrant de nombreuses opportunités d’échanges pour les entreprises industrielles françaises. « Il s’agit donc de ne pas rater l’occasion de monter dans le train », a remarqué Érick Maillet. Il a ensuite rappelé que le produit intérieur brut (PIB) de l’Inde devrait doubler celui de la Chine à l’horizon 2020 (et atteindre ainsi la 5e position), ce qui représente un formidable potentiel.

Proméo, un site de formation géré par des industriels

Par sa proximité avec Paris et sa situation de premier organisme de formation aux métiers de l’industrie en Picardie, le ministre de l’Éducation professionnelle et du développement des compétences a souhaité visiter ce site, dirigé en lien avec l’UIMM Picardie et le Medef de Picardie par un conseil d’administration composé exclusivement de chefs d’entreprises. Le ministre indien considère en effet que « la formation représente un intérêt stratégique pour (son) État. Enjeu stratégique pour toute entreprise industrielle qui doit trouver des compétences humaines nécessaires à son développement ». C’est le modèle que propose Proméo à travers ses huit sites picards et dont l’activité repose sur la formation continue, la formation en alternance et la formation pour les demandeurs d’emploi. Érick Maillet a rappelé le grand intérêt que portent les industriels à la formation en alternance (3 100 alternautes chez Proméo en Picardie), leur mode de recrutement privilégié.

Une partie de la délégation indienne a visité AQL électronique, entreprise de câblage carte et filaire installée à Saint-Justen- Chaussée.
Une partie de la délégation indienne a visité AQL électronique, entreprise de câblage carte et filaire installée à Saint-Justen- Chaussée.

Évaluer le business avant de parler formation

Le ministre indien a pu ainsi appréhender la question des débouchés économiques. « Il est en effet primordial de savoir analyser les besoins en emplois de l’industrie de demain », a rappelé le président de l’UIMM. Les entreprises doivent ainsi pouvoir définir leurs propres standards de formation, en adéquation avec leur développement.

Lors de la visite des différents ateliers de Proméo, le professeur Abhishek Mishra a longuement conversé avec les stagiaires en formation. Il a pu noter l’importance du secteur de la métallurgie, principal créateur d’emplois en Picardie, qui représente 80% des exportations de la région. Une partie de la délégation est ensuite allée visiter l’entreprise AQL électronique de Saint-Just-en-Chaussée. Les membres ont ainsi pu interroger les équipes et constater in situ la réalité des performances acquises grâce à la formation dans une société industrielle. Un honneur pour AQL électronique qui a pu représenter l’ensemble du tissu industriel picard.

 

Raphaëlle FOUAN