Devisme sport résiste depuis 20 ans

Basée à Poulainville depuis sa création en 1996, Devisme sport continue de bien vivre à côté des géants de la distribution d’équipements et de matériels de sport.

1025
Patrick Devisme devant ses t-shirts et polos en exposition dans son showroom.
Patrick Devisme devant ses t-shirts et polos en exposition dans son showroom.
Patrick Devisme devant ses t-shirts et polos en exposition dans son showroom.
Patrick Devisme devant ses t-shirts et polos en exposition dans son showroom.

Nous sommes en 2016 après Jésus-Christ. Toute la Somme est occupée par la grande distribution… Toute ? Non ! Une petite enseigne d’un irréductible Poulainvillois résiste encore et toujours à l’envahisseur. Et la vie n’est pas facile pour les garnisons de légionnaires des camps retranchés d’Amiens Nord, de la Vallée des vignes, et Glisy. René Goscinny et Albert Uderzo, les auteurs de la bande dessinée Astérix et Obélix, auraient sans doute débuté ainsi leur récit s’ils avaient dû relater l’histoire de Devisme sport. La société fondée en 1996 à Poulainville par Patrick Devisme ne connaît pas la crise. Le sexagénaire est certes le seul salarié de son entreprise, mais cela ne l’empêche pas de travailler pour des villes bien au-delà des frontières samariennes, comme Fréjus.

La potion magique
« Ma potion magique ? C’est la sympathie et le côté convivial. Avec la grande distribution, nous oublions de se serrer la main, de boire le verre de l’amitié. Il faut apporter autre chose aux gens », plaide Patrick Devisme bien installé dans son showroom jouxtant sa maison. Le sourire et les yeux bleus ne sont pas les seuls atouts de ce grand gaillard aux cheveux poivre et sel. La rapidité et la qualité de service sont une vraie force pour cette entreprise. « Sous deux ou trois jours mes clients sont livrés et ce sont des produits de qualité », appuie cet ancien handballeur, champion de France avec l’ASC. L’autre force de sa société est également sa taille et l’agilité de sa petite structure. Celle-ci peut plus facilement rogner sur certaines marges contrairement à la grande distribution. Cependant, cet aspect ne serait rien sans l’enthousiasme et la bonne humeur de son gérant. Pour preuve, le Paris Saint- Germain se sert à Poulainville. « Nous avons commencé avec trois armoires à ballon que je fais fabriquer par un artisan. Après la livraison, mon référent au PSG m’a rappelé. « Monsieur Devisme, vous avez tenu les délais et c’est de la qualité. J’en reprends cinq de plus » », se remémore tout sourire cet aîné d’une fratrie de sept enfants.

Bonnet blanc et blanc bonnet
La vente de produits de sport est indissociable de Patrick Devisme. Il est tombé dans la marmite lorsqu’il était petit. À 17 ans, il intègre Sport D. L’histoire débute dans cette petite boutique anciennement située dans la galerie marchande de Carrefour à Amiens Nord. Le service militaire encore présent dans les années 70, celui qui s’est désormais mis au tennis quitte son poste au grand regret du propriétaire de l’enseigne. Ce dernier lui écrira plus tard ces quelques lignes : « L’ambiance et le chiffre d’affaires se dégradent. Ou je ferme le magasin, ou tu reprends la direction. » À 20 ans, il se retrouve propulsé à la tête d’un magasin de sport. Il le quittera 23 ans plus tard pour fonder sa société.
Dès le début, la municipalité le soutien. « À la mairie, ils m’ont dit : « Patrick tu es un Amiénois, on va te donner des bons. » Derrière j’ai reçu des bons de commande. Aujourd’hui encore, ils sont mes clients. J’ai refait les vestiaires du stade de la Licorne en début de saison », rapporte Patrick Devisme. Nous sommes en 2016. Le Poulainvillois n’est pas encore prêt à défaillir.