Tous mobilisés pour les commémorations de 2016

La date anniversaire de la bataille de la Somme approche. Somme tourisme et ses partenaires ont donc invité les professionnels du tourisme de l’est du département à la présentation du cycle commémoratif et événementiel de l’année 2016. Des dizaines de milliers de visiteurs sont attendus. Les professionnels du tourisme étaient venus nombreux ce 7 mars, […]

384
Le secrétaire général de la sous-préfecture, Yann Misiak, a présenté le plan de circulation devant les professionnels du tourisme.
Le secrétaire général de la sous-préfecture, Yann Misiak, a présenté le plan de circulation devant les professionnels du tourisme.

La date anniversaire de la bataille de la Somme approche. Somme tourisme et ses partenaires ont donc invité les professionnels du tourisme de l’est du département à la présentation du cycle commémoratif et événementiel de l’année 2016. Des dizaines de milliers de visiteurs sont attendus.

Les professionnels du tourisme étaient venus nombreux ce 7 mars, dans les salons de l’hôtel de ville de Péronne. Tous sont conscients que cette saison touristique dans l’est du département sera particulière et unique : le centenaire de la bataille de la Somme sera l’événement incontournable pour le tourisme de mémoire. Les propriétaires de chambres d’hôtes, de gîtes, les hôteliers, restaurateurs ont écouté avec attention les différents intervenants. Les programmes événementiels des villes de Péronne, Albert, Amiens, du conseil départemental de la Somme, de l’Historial de la Grande Guerre et de la Commonwealth War Graves Commissions ont été présentés, ainsi que les différents supports de communication.
Une circulation perturbée autour du 1er juillet Ce que souhaitaient surtout entendre bon nombre de professionnels était le plan de circulation du temps fort que sera le 1er juillet, date du début de la bataille de la Somme. Environ 10 000 invités français, britanniques et en provenance des pays du Commonwealth sont attendus dans la Somme pour assister à la cérémonie internationale franco-britannique qui se déroulera en présence des plus hautes autorités civiles et militaires au Mémorial de Thiepval, dont la famille royale. Depuis déjà de longs mois, l’État et les collectivités locales de la Somme travaillent conjointement avec les instances étrangères pour la bonne organisation des cérémonies. Le secrétaire général de la sous-préfecture de Péronne, Yann Misiak, a donc présenté le plan de circulation pour se rendre au Mémorial de Thiepval, lors des fêtes du centenaire. La circulation sera perturbée du 30 juin au 2 juillet. « Nous nous y prenons suffisamment à l’avance pour que tout se passe bien. Les mairies vont recenser les personnes qui auront besoin d’un badge ; 75 bus et navettes achemineront les personnes vers les sites. N’hésitez pas à dire à vos clients de visiter les sites avant le 30 juin ou après le 2 juillet, car ils risquent de venir pour rien. Il faut que chacun fasse un gros effort de pédagogie », explique le secrétaire général. En effet, les visiteurs devront garer leur véhicule sur des parkings relais, chaque cérémonie se voyant attribuer une zone de stationnement spécifique.

La carte des parkings relais est en cours de définition. Les visiteurs pourront aussi accéder aux cérémonies en arrivant par la gare d’Albert, où des navettes pourront les transférer, en fonction des horaires, vers les sites des cérémonies.La cérémonie retransmise Les visiteurs ne pourront assister qu’à une seule cérémonie au cours de la journée du 1er juillet 2016. En raison du nombre de personnes attendues et de l’importance des flux de navettes, il sera en effet impossible de passer d’un site à l’autre. La cérémonie du 1er juillet 2016 sera cependant retransmise sur écran géant à Amiens, Albert, Péronne et Arras, en direct sur France 2 et relayée ensuite sur France 3. De nombreuses collectivités territoriales du département, les acteurs culturels travaillent sur ce centenaire et plus particulièrement sur la bataille de la Somme de 1916. Spectacles, expositions, colloques, créations artistiques ont déjà commencé et vont ponctuer toute l’année, valorisant ainsi les initiatives culturelles, associatives et scientifiques

Françoise DAMIENS