La Maison Hache, une entreprise locale et familiale

C’est en 1950 que Jean Hache fonde la Maison Hache (autrefois Hache Décor Design) à Bohain.

La devanture du magasin de la Maison Hache.
La devanture du magasin de la Maison Hache.
La devanture du magasin de la Maison Hache.
La devanture du magasin de la Maison Hache.

Il y a 20 ans, la petite-fille du fondateur de la Maison Hache à Bohain, Nathalie Savin, a repris l’entreprise, suite à « la rencontre avec [s]on époux qui travaillait dans la peinture », indique la chef d’entreprise. Nathalie Savin s’est investie dans le commerce de peinture, papier peint, matériaux et d’outils de la décoration, la pose et le revêtement de murs et de sols. Lors de la reprise de l’entreprise, elle décide d’étoffer l’offre et la gamme de produits en voulant « recourir à des travaux de décoration d’intérieurs ».

Les services les plus demandés sont l’intervention sur les murs et la pose de sols (notamment les parquets). L’entreprise s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux collectivités. « L’un et l’autre sont intéressants notamment au niveau de l’accompagnement et des conseils que l’on peut dispenser », souligne la gérante. Le périmètre d’action de l’entreprise s’étend sur 20 km autour de Bohain.

Une indépendance décisive

L’entreprise est membre du réseau « espace revêtements », le 1er réseau européen d’indépendants de la décoration, qui permet à l’entreprise de bénéficier d’un catalogue élargie de produits (près de 10 000 références). La force de la Maison Hache réside dans sa liberté à gérer et choisir les références proposées en magasin, « un élément important qui permet de soutenir la concurrence » comme l’affirme la gérante Nathalie Savin, d’autant que l’entreprise est le seul distributeur sur le secteur Bohain – Saint-Quentin – Le Cateau.

Le magasin, traditionnel, dispose d’un espace de près de 600 m2 , en centre-ville, et à la même adresse depuis plus de 50 ans. La différence se fait également dans la qualité des services offerts, car « nos prix sont identiques à ceux des grandes surfaces de bricolage, sauf que l’on s’occupe du suivi de nos clients en le faisant avec plaisir et en prenant le temps de les accompagner », indique Madame Savin qui le confirme, « l’argent n’est pas une finalité, c’est certes quelque chose d’important, mais l’essentiel pour bien faire son métier c’est de l’aimer ».

Le chiffre d’affaires global est généré à parité entre les activités destinées aux particuliers et aux collectivités. L’entreprise emploie sept salariés dont deux en magasin (espace de conseil et vente), et cinq pour les services de décoration d’intérieur (réalisation de travaux d’intérieur et d’extérieur). En outre, deux personnes en intérim ont été recrutées jusqu’à la fin de l’année 2015, afin de répondre à la demande. L’idée est de maintenir, voire développer le chiffre d’affaires actuel, et de se développer, « tout en gardant la spécificité et la spécialisation de l’entreprise ».

Camille SCHAUB