Compiègne, les Zac font peau neuve

La plaine des Sablons, devenue Zone d’activités concertée, s’étend sur 32 hectares et va entamer sa mutation. Au XXIe siècle, le site appartenait à l’armée. Après l’avoir racheté, la mairie a programmé un nouveau quartier, entre la ville et la forêt domaniale, dédié en très grande partie à des établissements scolaires.

587
Michel Foubert devant le plan de la future Zac de la Plaine des Sablons.
Michel Foubert devant le plan de la future Zac de la Plaine des Sablons.
Michel Foubert devant le plan de la future Zac de la Plaine des Sablons.
Michel Foubert devant le plan de la future Zac de la Plaine des Sablons.

La forêt arrive dans la ville grâce aux allées d’arbres qui seront créées depuis la forêt jusqu’aux voies de circulation. Cellesci feront 60 mètres de large à leur démarrage en forêt et seront rétrécies à dix mètres en arrivant à la route. Michel Foubert, premier adjoint, explique avec force détails le projet : « La première phase a déjà démarré puisque 63 logements, répartis dans de petits immeubles, des maisons individuelles sont en construction et seront livrés au premier semestre 2016 par l’Opac. La deuxième phase est la plus conséquente, puisque nous allons créer un ensemble scolaire, qui comportera un lycée privé, sous l’égide du diocèse qui s’appellera Jean-Paul 2, et qui regroupera les 900 élèves actuellement en cours aux lycées de la Tilloye et Guynemer. » Ces derniers accueilleront les enfants en primaire et en collège. Le permis de construire est déposé et la construction devrait démarrer fin 2016, avec comme objectif l’ouverture pour la rentrée 2018.

L’Ugecam (établissement de santé assurance maladie) doit également s’installer dans ce nouveau quartier et regrouper plusieurs structures existantes au sein d’un même site. L’association prend en charge les enfants ayant des troubles du comportement et les aide à reprendre une scolarité normale. C’est une structure qui compte presque autant d’encadrants que d’élèves avec une pédagogie adaptée. L’Institut médical éducatif (IME) La Faisanderie accueille actuellement 80 enfants âgés de 6 à 20 ans, déficients intellectuels légers et moyens, tous marqués par un échec scolaire important. « Le but, en les rapprochant de Compiègne est de pouvoir réinsérer certains jeunes dans la vie normale. Ce projet est financé par la CPAM, ce qui va permettre de regrouper ces différents centres du même type », précise le premier adjoint. La desserte scolaire bénéficiera d’aménagements sécurisés avec des parkings pour les cars scolaires et les voitures des parents, il est aussi prévu des dépose-minute. « Ce sera un lieu de vie apaisé, assure Michel Foubert, avec des coulées vertes, des pistes cyclables sécurisées, des chemins piétonniers. » La troisième phase consistera à faire un lien entre la partie scolaire et la forêt en construisant des petits immeubles, des maisons de ville, et des maisons individuelles. Cela représente 600 logements, dont les 63 déjà cités. Il y aura une place centrale avec des commerces de proximité et en aucun cas de grandes surfaces. Toute cette zone sera entièrement opérationnelle en 2023. « Nous avons besoin de construire 150 logements par an si nous voulons conserver la population à Compiègne », explique l’élu.

La Zac du Camp du Roy va faire peau neuve

Située sur la commune de Jaux, cette zone regroupe 70 entreprises, dont beaucoup de concessions automobiles. La concession Gueudet a demandé la possibilité d’acquérir une parcelle de terrain appartenant à l’Agglomération de la région de Compiègne.

Son projet est la création d’un village automobile, afin de regrouper toutes ses concessions, au demeurant nombreuses. Michel Foubert précise que : « Ce sera un endroit avec un environnement attractif et qualitatif. Nous allons entamer une réflexion avec les maires de Jaux, Compiègne et Venette, afin d’étudier une réhabilitation des espaces laissés vacants. La construction devrait démarrer fin 2016 et ouvrir début 2018. 500 salariés exercent dans la zone du Camp du Roy. Des embauches sont prévues car il va aussi y avoir un complexe sportif dont deux centres de fitness. » Compiègne et son agglomération continuent sur leur lancée de développement, avec vraisemblablement d’autres projets à venir.