Vendanges 2015 : un excellent millésime axonais

Les vendanges 2015 s’annonce comme un millésime prometteur grâce aux conditions climatiques exceptionnelles de cet été. Rencontre avec la coopérative Covama de Château-Thierry.

364
Les vendanges axonaises durent quinze jours.
Les vendanges axonaises durent quinze jours.
Les vendanges axonaises durent quinze jours.
Les vendanges axonaises durent quinze jours.

Lancées le 7 septembre, les vendanges dans le sud de l’Aisne durent une quinzaine de jours. Chez Covama, la récolte 2015 se prépare activement quelques semaines avant. Frédéric Fletrin, œnologue responsable des relations avec les vignerons de la coopérative, affiche un large sourire : « Cette année chaude et sèche a permis d’avoir une végétation excellente et une belle maturité sur l’ensemble des constituants du raisin (acidité et sucre), 2015 s’annonce comme un bon millésime. Depuis sa création, la coopérative n’a jamais connu une telle situation. » Et si la fraîcheur matinale se maintient, les vendanges seront une réussite, sur le plan qualitatif, il n’y aura pas d’abondance, toutefois, le tonnage à l’hectare – critère important à respecter dans le cadre de l’appellation d’origine contrôlée -, sera atteint. Les grappes sont peu nombreuses mais lourdes, « les cépages se sont bien développés sous ce temps chaud et sec, sauf ceux situés sur des terrains sableux », ajoute Frédéric Fletrin qui sillonne les vignes une dernière fois. Sur le site de production situé sur les hauteurs de Château-Thierry, les salariés sont sur le qui-vive. « Tout se prépare une semaine avant le début des vendanges », explique Elisabeth Corgie, responsable communication chez Covama. Le pressoir est contrôlé, les quais sont nettoyés, les cuves de transports sont prêtes à être installées sur les remorques des poids-lourd qui feront la navette entre les vignes et la coopérative. Tout le monde se prépare à vivre 15 jours intenses, mais toujours aussi passionnant.

L’eonologie-tourisme en hausse

La coopérative Covama regroupe quelque 400 vignerons, principalement dans l’Aisne, produisant essentiellement du raisin issu du cépage Pinot meunier. La coopérative est surtout connue pour commercialiser la marque Pannier qui bénéficie depuis de longues années d’une reconnaissance auprès de la presse et des professionnels nationaux et internationaux. La coopérative assemble du champagne pour ses adhérents sous leur propre marque. En 1998, elle s’est associée avec la Cogevi à Aÿ et l’Union auboise à Bar-sur-Seine pour créer l’union de coopératives Alliance Champagne qui commercialise la marque Jacquart, elle aussi à forte notoriété internationale. En 2010, Alliance Champagne acquiert Montaudon, une très ancienne maison de champagne longtemps dirigée par famille fondatrice.

La coopérative a développé, depuis quelques années, l’oenologie-tourisme. La fréquentation connaît une croissance constante. « Fin août, nous avons accueilli plus de 7 000 visiteurs en un an, beaucoup d’étrangers comme des Américains, des Belges, des Néerlandais et des Scandinaves », indique Elisabeth Corgie. Covama loue également des salles de séminaire pour les entreprises du territoire, depuis 2005, elle est engagée dans le développement, et des investissements ont vu le jour dont un bâtiment de 5 000 m² sur quatre niveaux avec stockage de bouteilles, quai d’expédition dédié aux sociétaires, et local de préparation détail.