BGE remet les prix Talents et Talents des cités

Ces deux prix récompensent chaque année le parcours de jeunes créateurs d’entreprises, dont certains issus des quartiers prioritaires. Pour cette nouvelle édition, douze d’entre eux ont été récompensés parmi les 70 ayant tenté leur chance.

327
Romuald Scribe (à d.) a lancé sa société de dépannage informatique grâce à l'aide de BGE.
Romuald Scribe (à d.) a lancé sa société de dépannage informatique grâce à l'aide de BGE.
Romuald Scribe (à d.) a lancé sa société de dépannage informatique grâce à l'aide de BGE.
Romuald Scribe (à d.) a lancé sa société de dépannage informatique grâce à l'aide de BGE.

Chaque année, c’est une véritable cure de jouvence que l’on reçoit. » Didier Cardon, vice-président en charge de l’emploi au conseil régional, n’a pas masqué son enthousiasme, le 10 septembre, au Carré de la République à Amiens, lors de la remise des prix Talents et Talents des cités. « Il y a encore des gens qui s’engagent dans la création d’entreprises et je leur dis « chapeau ». » Même son de cloche chez Brigitte Ferry, présidente de BGE Picardie, organisme organisateur de l’événement : « Cette nouvelle édition permet de valoriser les initiatives des personnes qui ont eu l’audace de passer à l’action. Elle rappelle aussi combien il est important d’être accompagné dans son projet pour en assurer la pérennité. »

Liberté, indépendance

Une aide précieuse, comme le souligne Romuald Scribe, l’un des douze lauréats primé dans la catégorie artisanat. « Sans BGE je ne me serais jamais lancé », lâche ce mordu d’informatique qui avant de lancer sa société de dépannage Imia à Amiens avait intégré la couveuse d’entreprises en 2013 le temps de mûrir son projet. C’est après un licenciement en 2012 que le jeune entrepreneur décide de se lancer, après s’être formé avec Pôle emploi. Aujourd’hui il ne regrette pas son choix : « Je fais ce qui me plaît et en toute liberté, je suis très satisfait. »

L’indépendance, c’est aussi ce qui a poussé Alexandre Hallot, un entrepreneur de 25 ans, à se lancer dans la création d’entreprise : « J’ai toujours eu cette ambition de travailler pour moi-même et d’avoir rapidement des responsabilités. » Après des études de gestion, le jeune homme intègre un équipementier aéroportuaire en tant que stagiaire puis en tant que responsable clientèle. Il se découvre alors une passion pour l’aéronautique et c’est donc vers ce domaine qu’il se tourne pour créer sa propre structure. Tarmac Équipement, basée à Estrées-Saint-Denis, dans l’Oise, est spécialisée dans la distribution d’équipements de sécurité, signalisation et réparation de matériel de communication tels que des lampes torches, des cônes de balisages, des cales en bois etc. Des produits fabriqués en grande partie par des entreprises locales.

Les autres lauréats :

– Catherine Dombrowski, Katya’s Délices, Chantilly (mention spéciale Artisanat).
– Florence Margueray, Couleurs Café, Chantilly (mention spéciale Commerce).
– Claude Youssef, Airgyro Services, Oulchy-le-Château (catégorie Services).
– Mathieu Lallemant, SAS Clazae-RH, Nogentsur-Oise (mention spéciale Services).
– Jean-Luc Martin, JLM Je livre à la maison, Porcheux (catégorie Dynamiques rurales).
– Priscilla Rascol, Sellerie Mini Toupet, Senantes (mention spéciale Dynamiques rurales).
– Yann Paulmier, La Machinerie, Amiens (catégorie ESS).
– Corine Zongo-Wable, Yelem Productions, Venette (mention spéciale ESS).
– Bouchra Agourram, Sigma centre pédagogique, Amiens (Talents des cités, Création).
– Geneviève et Fabrice Duclos, Le Jean Louis, Creil (Talents des cités, Émergence).