France décoration peinture, déménage et dégomme

L’entreprise soissonnaise France décoration peinture, fondée en 1998 par Gérard Jobin et qui compte une dizaine de collaborateurs, vient de passer plusieurs étapes en quelques mois.

633
La dégommeuse est le nouvel outil acquis par l'entreprise de peinture.
La dégommeuse est le nouvel outil acquis par l'entreprise de peinture.
La dégommeuse est le nouvel outil acquis par l'entreprise de peinture.
La dégommeuse est le nouvel outil acquis par l'entreprise de peinture.

L’année 2015 est celle du changement pour l’entreprise axonaise France décoration peinture. Cette PME est peu connue du grand public. Elle travaille beaucoup en sous-traitance sur des chantiers de bâtiment, en Picardie, mais aussi à Paris, ou encore à Caen. Elle se déplace surtout là où elle décroche des marchés. Au cours de ces derniers mois, la société soissonnaise a connu plusieurs changements dans son organigramme, dans sa localisation, mais aussi dans son outillage, signe de sa bonne santé économique.

Une entreprise qui change de visage…

Tout d’abord, la société par actions simplifiée (SAS) a changé de président. Gérard Jobin, qui a fondé France décoration peinture en 1998, a pris sa retraite. Il vient de céder la présidence de cette entreprise qui compte une dizaine de salariés à son successeur, David Goujon. Mais ce n’est pas tout au rang des changements. L’entreprise a quitté son siège historique du 34 rue Lavoisier, en plein cœur de la ville de Soissons. Un changement dû à la bonne santé de l’entreprise. Cette dernière, alors qu’elle y était locataire, a décidé d’investir pour devenir propriétaire. Elle prend place dans le bâtiment qui a abrité l’ancienne menuiserie Michel création. France décoration peinture se situe désormais dans la zone industrielle de Villeneuve-Saint-Germain, au 107 rue Henri-Matisse, plus exactement.

… et qui investit

Enfin, elle vient de s’équiper d’une dégommeuse. Un nom peu commun, mais cet appareil, avec son compresseur qui est associé, permet de sabler, de dégommer, d’hydrogommer tout revêtement avant de le repeindre. Cet investissement signifie la fin des décapages avec des produits chimiques et polluants. L’opérateur dose savamment le sablage et peut réaliser des décapages très fins, jusqu’à rendre blanche une feuille de papier imprimée de 150g/m2 ! La dégommeuse permet encore d’enlever les graffitis sans laisser de trace sur le mur victime des incivilités. Elle permet même de décaper une assiette de chaise en paille ! L’investissement représente 15 000 €. Une somme importante qui a fait hésiter les dirigeants, mais ces derniers ont sauté le pas pour plusieurs raisons comme le gain de temps, le gain de fatigue et le gain de qualité surtout. Les surfaces sont désormais propres et la peinture ne cloquera pas. Cette entreprise méconnue vient de franchir les étapes de son développement avec succès.