Le Syndicat d’Énergie de l’Oise ouvre ses portes

Pour ses 20 ans, le Syndicat d’Énergie de l’Oise (SE60) a ouvert ses portes aux élus et aux visiteurs du département pour présenter ses nouveaux locaux à Tillé et présenter sa nouvelle stratégie d’énergie et ses nouvelles expertises.

489
Trois voitures électriques mises à disposition par STPEE et ERDF, rechargées à la borne du SE60, étaient essayées par les visiteurs.
Trois voitures électriques mises à disposition par STPEE et ERDF, rechargées à la borne du SE60, étaient essayées par les visiteurs.
Trois voitures électriques mises à disposition par STPEE et ERDF, rechargées à la borne du SE60, étaient essayées par les visiteurs.
Trois voitures électriques mises à disposition par STPEE et ERDF, rechargées à la borne du SE60, étaient essayées par les visiteurs.

L’année 2014 aura été un tournant pour le SE60 : nouvelle politique, nouveau nom et nouveau logo. Cette dynamique se traduit aujourd’hui par le déménagement dans des locaux trois fois plus grands, à Tillé, près de Beauvais. Car le syndicat d’énergie était l’année dernière encore le syndicat d’électricité. « Nous avons changé notre politique donc de nom car le syndicat a fait le plus gros travail en terme de qualité de service dans l’électricité, explique-t-on au SE60. Notre but est d’optimiser le budget de nos adhérents (454 communes) donc nous nous ouvrons à d’autres énergies plus rentables et économiques. » Créé il y a 20 ans par les communes isariennes, le syndicat regroupe actuellement 532 représentants désignés par les conseils municipaux des 454 communes adhérentes et 250 maires non représentants. Bien implanté sur le territoire, son rôle est de contrôler et de suivre les activités du concessionnaire ERDF sur leur réseau et met en place les actions juridiques et techniques sur le terrain. En somme, il mutualise les moyens dans le domaine de l’énergie. « À cette mission d’origine s’est greffée au fil du temps celle de maîtrise d’ouvrage de travaux : le pôle dirigé par Fabien Nantier a mandaté en 2014 plus de 14 millions d’euros de travaux. C’est en s’appuyant sur cette expérience que le SE60 peut désormais affirmer sa nouvelle vocation d’acteur énergie des collectivités, et se tourner vers l’avenir », explique Daniel Bisschop, le président du SE60.

Nouveaux projets

Pour présenter son expertise depuis 20 ans dans le domaine des télécommunications, des travaux d’électrification, de renforcement, d’extension et mise en souterrain, le syndicat a réuni près de 250 personnes ont participé à cette journée portes ouvertes, placée sous le signe de l’innovation. Les visiteurs ont pu découvrir les stands des cinq entreprises, Eiffage, Lesens, SDEL et STPEE, aux côtés de ERDF et de l’Union des maires de l’Oise, ainsi que toutes les nouvelles technologies et les innovations qui contribuent à optimiser leurs dépenses énergétiques. L’année 2015 est donc une nouvelle année pour le syndicat : récemment, un groupement d’achat de gaz a été coordonné par l’association. Un marché de trois millions d’euros a été confié à EDF et GDF Suez pour assurer la fourniture de 440 contrats souscrits par 66 collectivités. Le résultat est plutôt révélateur de l’efficacité du syndicat : une économie de 1,3 million, grâce à la déréglementation des prix du gaz de ville. Pour continuer dans cette lignée, le syndicat prépare un nouveau groupement d’achat pour l’électricité (tarifs vert et jaune), avec déjà une centaine de collectivités intéressées.

Le SE60 en chiffres :
– 19 agents
– 453 communes soit plus de 630 000 habitants
– Propriétaire de près de 9  000 kilomètres de réseaux basse et moyenne tension, et de près de 5 000 postes de transformation
– 14 millions de travaux en 2014
– 3,5 millions de redevances et subventions redistribuées aux communes chaque année