La Foire exposition, un outil de communication

Avec un peu moins de 50 000 visiteurs chaque année, la 76e édition de la Foire exposition de Picardie organisée sur le site de Mégacité à Amiens est un rendez-vous incontournable pour les entreprises picardes.

Les journées à thème ont permis à des couples de bénéficier de réductions sur l’entrée.
Les journées à thème ont permis à des couples de bénéficier de réductions sur l’entrée.
Les journées à thème ont permis à des couples de bénéficier de réductions sur l’entrée.
Les journées à thème ont permis à des couples de bénéficier de réductions sur l’entrée.

C’est le premier rendez-vous commercial de l’année en Picardie », vante Christine Lesauvage, la directrice commerciale foire et salon de Mégacité. Avec près de 48 000 visites lors de l’édition précédente, la Foire exposition de Picardie est une bonne occasion pour créer de nouveaux contacts. La 76e édition qui s’est tenue du 6 au 14 juin à Amiens n’a pas dérogé à la règle. Ils ont été 252 exposants à venir sur le site avec les mêmes intentions. Entre les sections habitat, services, terroirs et démonstrateurs, 80% d’entreprises picardes ont peuplé la Foire expo amiénoise. Si certains, comme le Lillois Alain Vanscholle et sa mandoline, sont présents depuis 25 ans pour « l’esprit foire », les entreprises locales voient surtout dans cet événement un outil de communication.

Développer sa clientèle

« C’est ma vitrine pour toute l’année », avoue sans ménagement Stéphane Boitel. Cela fait plus de 25 ans que l’entreprise de plomberie installe son stand dans les salons de Mégacité. Pierre Boitel et aujourd’hui son fils Stéphane voient dans cet événement un moyen d’entretenir des relations et de se créer une nouvelle clientèle. « Nous n’avons pas de boutique. Cela permet de faire plaisir à ses clients en leurs offrant des places, mais également de nouer des premiers contacts », explique Stéphane Boitel. À en croire le plombier, « le Picard est un peu frileux ». Les ventes se concluent rarement sur les stands, mais bien souvent après deux ou trois visites. La Foire expo est un outil de communication pour une entreprise qui ne souhaite pas investir dans un show-room.

L’essai gratuit avec contre-partie

« Cette année, on a décidé de proposer des stands à la journée. C’est en direction des entreprises qui n’ont pas la trésorerie pour venir durant neuf jours. En échange d’un espace, ils proposent soit une animation soit, ils offrent un lot pour la tombola », explique Christine Lesauvage.

Avec des prix au mètre carré compris entre 55 et 95 euros en intérieur, il est aisé de comprendre que certaines entreprises ne disposent pas des fonds nécessaires pour louer un emplacement durant l’événement. C’est le cas de Christelle Trogneux qui a créé son entreprise de lingerie il y a six mois. « C’est une opportunité pour nous. En échange d’un stand gratuit, nous avons fait une animation avec un défilé de lingerie », dévoile la dirigeante de Melle Justine.

Le commerce situé dans la galerie des Jacobins à Amiens n’est pas le seul à avoir pu bénéficier de ces échanges de bons procédés. Ils ont été, en moyenne, sept entreprises par jour à avoir pu découvrir les avantages d’un tel salon. L’objectif de ce procédé est de faire découvrir les bénéfices d’une présence sur la foire afin de faire revenir ensuite les exposants invités en les faisant payer. Cependant, « le but du jeu est de faire découvrir les avantages à des locaux, mais pas de faire de la concurrence à ceux qui payent leur stand », n’oublie pas de rappeler Christine Lesauvage.

Alexandre BARLOT