Le CJD se mobilise pour la jeunesse

Le Centre des jeunes dirigeants d’Amiens parle aussi aux jeunes. Partout en France, le 31 mars a été une journée 100% CJD à destination de la jeunesse, les futurs acteurs du changement de société. Ce jour-là, les Jeunes Dirigeants ont dit aux jeunes : l’avenir, ton futur, ta passion, ton métier… « C toi qui décides ! ». Entretien avec David Guillemetz, président du CJD Amiens.

387
David Guillemetz, président du CJD Amiens, fort de 50 membres.
David Guillemetz, président du CJD Amiens, fort de 50 membres.
David Guillemetz, président du CJD Amiens, fort de 50 membres.
David Guillemetz, président du CJD Amiens, fort de 50 membres.

Picardie la Gazette : Quel était l’objectif de cette journée dédiée à la jeunesse par les CJD de France?
David Guillemetz : Cette journée est l’occasion de donner un écho national à toutes les initiatives de terrain. 4 000 chefs d’entreprises se sont mobilisés pour aller à la rencontre de ces jeunes. Car les dirigeants sont conscients que ce sont ces jeunes qui sont l’avenir du pays, ils sont de futurs actifs et de futurs chefs d’entreprises. Ce sont eux qui feront l’économie de demain. Les choix qu’ils font aujourd’hui auront des conséquences sur leur avenir. Plus ils seront informés, mieux ils sauront bâtir un avenir positif. C’est en tout cas notre vision au CJD. Il est plus qu’utile de leur montrer le plus tôt possible ce qu’est une entreprise et comment sont des dirigeants qui bougent. Et ce genre d’actions se multiplient chaque année et de différentes façons.

P.L.G. : Comment le CJD favorise les rencontres entre jeunes et dirigeants d’entreprises?
D. G. : Nous allons directement leur parler dans les écoles ou nous participons à des jurys et simulations d’entretiens d’embauche comme dernièrement au centre Epide de Compiègne. Nous avons également été présents autour du programme Entreprendre pour apprendre qui permet aux étudiants d’appréhender la démarche de création d’entreprise en réalisant un business plan et ensuite lancer l’activité sous forme de mini-entreprise. Un de nos JD a accompagné la start-up Act&Safety qui souhaite créer un produit permettant de délimiter une zone de travail par des barrières immatérielles mobiles pour limiter les risques d’accident dans une zone de travail. Notre action se poursuivra au salon régional des mini-entreprises organisé jeudi 23 avril à l’Elispace de Beauvais.

P.L.G. : Il semble important également au CJD de faire se croiser les mondes de l’enseignement et de l’entreprise?
D. G. : Oui c’est aussi une des façons de mettre à l’honneur les pépites qui émergent.

Nous nous sommes rendus courant mars à l’UPJV Pôle Cathédrale pour aller rencontrer directement les étudiants et découvrir leur vision du chef d’entreprise Les échanges étaient très intéressants et utiles pour nous également. Ils ont la vingtaine et nous plutôt la quarantaine et nous leur avons dit de ne pas rester isoler, de s’entourer, de s’ouvrir à la diversité des horizons. C’est le cas dans notre organisation, nos membres à Amiens sont issus d’horizons divers, ils sont créateurs ou patrons de PME. Et nous avons comme valeurs principales pour nous unir et nous faire avancer, la solidarité, l’expérimentation et l’échange.