« Nous sommes au cœur de l’entreprise »

Frédéric Tilly a succédé à éric Vandeportal à la tête du Conseil régional de l’ordre des experts-comptables Picardie-Ardennes. Il exerce au sein du cabinet compiégnois Tilly et Guérin qu’il a repris en 1996, et où travaillent 13 autres personnes dont son associé.

408
Frédéric Tilly, président du Conseil régional de l’ordre des experts comptables.
Frédéric Tilly, président du Conseil régional de l’ordre des experts comptables.

L’ordre des experts comptables Picardie- Ardennes représente 415 experts-comptables exerçant dans des structures libérales ou associatives, et qui emploient près de 3 000 salariés.

Frédéric Tilly, président du Conseil régional de l’ordre des experts comptables.
Frédéric Tilly, président du Conseil régional de l’ordre des experts comptables.

Picardie La Gazette : Quelles seront vos priorités pour ce mandat de président ?
Frédéric Tilly : Notre mission est d’accompagner les entreprises dans les fréquents changements de législation, notre profession doit être encore plus reconnue auprès des tiers. Nous nous devons de nouer des contacts, avec les institutionnels et les politiques notamment, favoriser les rencontres pour rappeler que nous sommes aux côtés de tous ceux qui ont besoin de faire appel à nos services.

PLG : Les plus jeunes ont tendance à bouder la profession, quelles solutions préconisez-vous pour les inciter à devenir expert comptable ?
F.T. : L’ordre met depuis de nombreuses années déjà l’accent sur cette population, avec tous les deux ans La nuit qui compte, en alternance avec le Tournoi de gestion, des événements qui dépoussièrent la (fausse) image de la profession et leur montrent les perspectives d’évolution, et les multiples facettes de notre métier. Nous ne sommes pas des ronds de cuir cloîtrés dans nos bureaux, derrière nos livres de compte, c’est une profession passionnante, où il faut aller à la rencontre des gens, d’horizons différents, il y a un côté relationnel, de conseils très marqué, Nous sommes au cœur de l’entreprise et de son fonctionnement. Et c’est en prime une profession d’avenir, pour preuve le thème du prochain congrès qui se déroule à Paris – « L’expert-comptable numérique ». Nous ne connaissons pas la crise.

Mais comme beaucoup de métiers, nous nous heurtons à la problématique du renouvellement des générations. Il y a actuellement un léger regain des inscriptions en stage, mais cela va-t-il perdurer ? Il faut viser le long terme, les étudiants ne rentrent pas tout de suite dans la vie active, le cursus d’expert-comptable dure trois ou quatre ans pour décrocher le diplôme, et trop souvent les lycéens se lancent dans ces études par défaut, il faudrait que ce soit par envie.

PLG : L’ordre doit aussi lutter contre l’exercice illégal de la profession…
F.T. : Oui, c’est une autre de nos L’ordre des experts comptables Picardie- Ardennes représente 415 experts-comptables exerçant dans des structures libérales ou associatives, et qui emploient près de 3 000 salariés. priorités, et il ne s’agit en aucun cas d’un réflexe corporatiste, mais nous nous devons de protéger les entreprises.

Faire appel à une personne qui se revendique expert-comptable, et qui n’a ni la formation adéquate ni la déontologie, peut provoquer d’incommensurables dégâts pour les entreprises, et plus largement pour l’économie.

Le phénomène s’est amplifié avec Internet et la crise.