Équipement automobile : I-Trans présente ses derniers projets

Dans le cadre de sa troisième journée Innovation Day, le pôle de compétitivité I-Trans, spécialisé dans les transports durables et la logistique, a présenté début février ses trois derniers projets en matière d’équipement automobile.

454
Jean-Marie Delbecq, président d'I-Trans, s'est dit « fier de présenter des résultats concrets ».
Jean-Marie Delbecq, président d'I-Trans, s'est dit « fier de présenter des résultats concrets ».
Jean-Marie Delbecq, président d'I-Trans, s'est dit « fier de présenter des résultats concrets ».
Jean-Marie Delbecq, président d'I-Trans, s'est dit « fier de présenter des résultats concrets ».

Sural’hy, Cevas, ADN. Ces noms un peu barbares désignent les trois dernières innovations du pôle de compétitivité I-Trans dans le domaine de l’équipement automobile. Celles-ci ont été présentées début février à Amiens dans le cadre de la troisième édition de l’Innovation Day, devant une soixantaine d’acteurs concernés : industries, PME, représentants de l’État, d’Amiens Métropole, chercheurs etc. « L’innovation collective fonctionne et ce n’est pas un mythe », leur a indiqué Jean-Marie Delbecq, président d’I-Trans, en guise de préambule.

Trois grandes innovations

Pour lutter contre les gaz à effets de serre et les émissions polluantes, l’équipementier Valeo a mis au point Sural’hy, un système de suralimentation hybride pour moteurs à fort downsizing. Une solution technologique associant récupération d’énergie électrique au freinage et suralimentation électrique pour améliorer la consommation des moteurs essence. Le système permet de réduire les émissions de CO2 de 10 à 15%. Il est actuellement à l’essai chez Renault sur deux démonstrateurs mais présente néanmoins deux contraintes. « Il nécessite une évolution de l’architecture électrique et son aspect volumineux rend son intégration dans le moteur difficile », note Julien Chicot, qui a collaboré au projet.

Autre préoccupation majeure pour les constructeurs automobiles, le bruit perçu par les passagers, généré par les systèmes de ventilation (climatisation, refroidissement des batteries etc.). « Ces nuisances sont d’autant plus audibles dans les véhicules électrifiés type Stop & Start ou hybride », explique Olivier Cheriaux, responsable acoustique et vibration chez Valeo. Grâce à Cevas (Conception d’équipement de ventilation d’air silencieux), l’équipementier espère évaluer de manière plus rapide et plus économique les performances sonores de ses équipements. Le projet ADN (Alliance de données numériques) a lui été monté par un groupement de partenaires constitué de quatre PME, trois laboratoires et trois grands groupes. Il s’agit d’un logiciel de gestion centralisé des connaissances process et métiers visant à améliorer la conception de produits industriels.

Plus de 450 acteurs

Créé en 2005, le pôle I-Trans fédère l’ensemble des acteurs de l’industrie, de la recherche et de la formation dans les domaines des transports terrestres durables et de la logistique. Associant les régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie, I-Trans réunit plus de 450 acteurs (grand groupes, PME/PMI, TPE etc.) mais aussi 1 800 chercheurs publics issus de 33 laboratoires et plus de 19 organismes de formation. À ce jour, le pôle compte 199 projets labellisés.