Cetif, un service de qualité à la carte

Atelier de réparation pour d’imposants véhicules, cette entreprise fondée en 1979 à Senlis ne s’enlise pas dans ses traditions mais poursuit ses évolutions pour garder le meilleur service. Elle colle au plus près les demandes des clients grâce à sa taille humaine, et sa philosophie.

395
L'ensemble du site Cetif comprend un atelier de mécanique poids lourds de 1 250 m², un atelier de carrosserie-peinture de 312 m² et un hall d’exposition de 250 m².
L'ensemble du site Cetif comprend un atelier de mécanique poids lourds de 1 250 m², un atelier de carrosserie-peinture de 312 m² et un hall d’exposition de 250 m².
L'ensemble du site Cetif comprend un atelier de mécanique poids lourds de 1 250 m², un atelier de carrosserie-peinture de 312 m² et un hall d’exposition de 250 m².
L'ensemble du site Cetif comprend un atelier de mécanique poids lourds de 1 250 m², un atelier de carrosserie-peinture de 312 m² et un hall d’exposition de 250 m².

C’est d’abord comme atelier spécialisé dans le freinage, l’électricité et l’hydraulique au profit des véhicules remorqués que l’entreprise voit le jour en 1979. En juillet 1994, Cetif opte pour la représentation de la marque Mercedes- Benz, qui « recherchait, pour le compte du concessionnaire Techstar de Compiègne, un agent sur le sud de l’Oise », raconte Jean-Jacques Roland, à la tête de la structure depuis 1998.

Une direction dynamique

Après 32 ans dans le secteur tertiaire, dont 22 comme indépendant, celui-ci a acquis les parts de l’entreprise, dans le cadre d’une reconversion voulue. « Préalablement à la reprise de la société, j’occupais le poste de dirigeant depuis 1990 mais sans implication réelle, confie l’entrepreneur, ajoutant : Il m’a fallu une relative période d’adaptation, mais j’ai été épaulé par un collaborateur de valeurs, Jean-Marc Dubuc. » S’appuyer sur le talent de ses équipes, c’est le secret de la PME, se centrant sur la satisfaction de tous, et surtout du client, une philosophie qui lui réussit. En 1999, l’entreprise ouvre à Creil un second atelier de mécanique poids lourds et de carrosserie peinture dédié à toutes les marques. Cinq ans plus tard, en association avec son fils aîné Benjamin, Jean-Jacques Roland fait l’acquisition de la Sarl Défi Auto (location de véhicules utilitaires et vente de véhicules d’occasion).

Un ensemble cohérent

Aujourd’hui, l’ensemble Cetif, Défi Auto et la holding TPN comprend 36 salariés (dont deux apprentis et un temps partiel). L’équipe intervient pour l’entretien et la réparation de tous les véhicules lourds, des tracteurs routiers, aux autocars et autobus, en passant par les véhicules utilitaires Mercedes-Benz mais aussi d’autres marques. En toute logique, Mercedes-Benz est un client majeur, Cetif assurant pour ce constructeur le suivi des garanties et contrats d’entretiens, mais on retrouve aussi les transports Tenart, le groupe Keolis EDF (pour sa partie transports exceptionnels), des entreprises de transports (pour propre compte et compte d’autrui), du bâtiment et du TP, des commerçants et artisans, ainsi que de nombreuses villes : Senlis, Saint- Maximin, Nogent-sur-Oise, etc.

Réparti sur trois sites (Sentis et Creil pour Cetif, Nogent pour Défi), le groupe a décidé en 2009 de concentrer ses activités sur un seul emplacement. « Il nous a été proposé par Serge Hannon directeur de la zone d’activités du parc Alata à Verneuilen-Halatte, un terrain de 15 000 m² sur lequel nous construisons un bâtiment de 2 660 m² », relate Jean-Jacques Roland. Avec ces nouveaux locaux, l’entreprise veut offrir à ses clients, salariés et concédants, un cadre de vie et d’expression professionnels à la hauteur de leurs attentes.

Opérationnel dès février, le complexe constituera un atout de taille dans une conjoncture délicate avec la baisse d’activité significative dans le bâtiment et les travaux publics.