Nouveau concept pour Gedimat Saint-Quentin

L’entreprise familiale Bruhy-Vacherand de Saint-Quentin, propriétaire d’un magasin de bricolage sous l’enseigne Gedimat, vient d’investir 300 000 euros dans un nouveau concept d’aménagement de son magasin.

Franck Mercier, responsable libre-service, savoure le nouveau rayon électroportatif.
Franck Mercier, responsable libre-service, savoure le nouveau rayon électroportatif.
Franck Mercier, responsable libre-service, savoure le nouveau rayon électroportatif.
Franck Mercier, responsable libre-service, savoure le nouveau rayon électroportatif.

La concurrence a du bon ! Depuis l’arrivée de nouvelles enseignes sur le territoire, celle de bricolage Gedimat a tout revu de fond en comble. L’un des plus gros chantiers a été le réaménagement de l’espace de vente. Un projet qui aura demandé neuf mois de travail. « Ce projet s’est celui des salariés. Ce qui explique sa réussite », précise en début d’interview Nicolas Macarez, le dirigeant de l’entreprise familiale créée en 1888. « Nous leur avons demandé de lister les points positifs et négatifs. Et les idées pour apporter des améliorations. Nous avons aussi sondé les clients qui ont apporté leurs critiques. »

Le travail ne s’est pas arrêté là. Les salariés ont été mis à contribution du début à la fin du projet. Ce sont eux qui ont dessiné et aménagé leur espace de travail comme celui du revêtement. Le conseiller est ainsi au centre de ses produits et de ses clients. Les salariés ont participé, en dehors de leurs heures de travail, très souvent tard le soir, aux travaux d’aménagement. La direction a aussi souhaité que chaque conseiller devienne un professionnel dans son métier. Elle a donc envoyé ses salariés en formation. Aujourd’hui, le client est accueilli par un conseiller métier. Et non plus par un conseiller passant d’un rayon à un autre. Un atout face aux grandes enseignes du bricolage. De plus, chaque salarié, même le patron, a signé la Charte attitude Gedimat engageant chacun dans l’accueil et le service du client. Une charte qui intéresse de près les autres membres du réseau national.

Les fournisseurs mis à contribution

La signalisation a aussi été revue. Plus imposante, plus homogène et plus claire, le client est tout de suite dirigé vers ce dont il a besoin. Au-delà du conseil et de l’accueil client, le produit est aussi au centre de cette nouvelle stratégie. Les gammes ont été revues. Par exemple, la gamme électroportative a été étendue proposant des modèles premier prix pour petit bricoleur à des modèles professionnel. Plus de 500 nouveaux produits à prix accessibles ont fait leur apparition sans toucher à la qualité, fer de lance de l’enseigne Gedimat. « Au quotidien, nos priorités sont concentrées sur l’accueil et la satisfaction de nos clients tout en étant vigilant sur nos prix afin de ne pas être décalé », réaffirme Nicolas Macarez satisfait du résultat dans la mesure où les objectifs sont atteints. Ce projet d’aménagement a coûté 300 000 euros auquel ont participé les fournisseurs en apportant les derniers concepts de vente PLV. Ce qui fait de ce magasin l’un des plus modernes du réseau Gedimat France. Un projet et un investissement important qui se ressent puisque le parking ne désemplit pas depuis octobre dernier. Les clients, surtout les particuliers, sont plus nombreux et découvrent que Gedimat peut proposer des produits de qualité à des prix, accessibles avec le conseil en plus. J.L.