La population a augmenté en Picardie

L’Insee a publié le 29 décembre 2014 les nouveaux chiffres officiels de la population pour chaque commune, canton, département et région. En 2012, la Picardie comptait 1 922 342 habitants, soit une hausse de 22 000 habitants en cinq ans.

538
Répartition de la population selon de la commune.
Répartition de la population selon de la commune.
Répartition de la population selon de la commune.
Répartition de la population selon de la commune.

Chaque année, l’Institut national de la statistique et des études économiques publie par décret les chiffres des populations légales, c’est-à-dire les chiffres officiels de la population pour chaque commune, canton, département et région.
Les chiffres publiés le 29 décembre 2014, et qui sont rentrés en vigueur au 1er janvier 2015, sont des données de 2012, calculées à partir des informations collectées lors de l’enquête de recensement de 2010 à 2014 et ramenées à une même date : celle du milieu de la période, soit 2012. Premier constat lié à ce recensement : au 1er janvier 2012, la France métropolitaine compte 63 375 971 habitants. En y ajoutant les départements de La Réunion, de Guadeloupe, de Martinique et de Guyane, la population française atteint donc un total de 65 241 241 habitants. Ce chiffre fait de la France le 2e pays européen par sa population, derrière l’Allemagne (80,3 millions d’habitants en 2012) et devant le Royaume-Uni (63,5 millions d’habitants en 2012). La croissance de la population française, qui fut de 0,5 % par an en moyenne entre 2007 et 2012, est plus importante que la croissance moyenne européenne qui se situe à 0,2 % par an. Si elle est moins dynamique que celle de l’Espagne (+0,9 % par an) ou du Royaume-Uni (+0,8 % par an), elle excède de quelque peu celle de l’Italie (+0,4 % par an). Et si les chiffres de la croissance de la population française laisse planer un certain optimiste dans le cadre d’une hypothétique reprise économique, ceux de l’Allemagne en revanche peuvent être source d’inquiétude. La population allemande a en effet reculé de 0,5 % par an entre 2007 et 2012.

Une progression inégale

La Picardie suit la tendance nationale avec une progression d’environ 4 000 habitants par rapport à 2011.

Entre 2011 et 2012, la population résidant en France est passée de 64 933 400 à 65 241 241 habitants, soit une augmentation de 307 841 habitants par an.
La progression de la population française durant cette période a donc connu un léger essoufflement par rapport à la moyenne annuelle observée ces cinq dernières années (328 110 habitants par an). La Picardie, qui comptait 1 922 342 habitants en 2012 suit la tendance nationale avec une progression d’environ 4 000 habitants par rapport à 2011.
Cette nette progression est néanmoins plus visible dans le département de l’Oise
Globalement, la population a augmenté dans deux tiers des communes françaises, avec quelques inégalités départementales. En effet, 81 départements ont vu leur population augmenter entre 2007 et 2012 (de plus de 0,1% par an). Pour huit départements, la population a stagné.
Pour les départements restants, principalement situés au Centre et à l’Est de la France, la population a baissé. Ces nouveaux chiffres de la population font nettement apparaître un dynamisme plus accrue dans les zones métropolitaines du long du littoral atlantique, du Morbihan aux Landes, du littoral méditerranéen, des Pyrénées- Orientales au Gard, dans la région rhodanienne autour de Lyon jusqu’à la Drôme mais également plus globalement dans tous les départements alpins. La raréfaction des petites communes Les nouveaux chiffres de la population française viennent renforcer une tendance amorcée depuis déjà plusieurs décennies : la diminution régulière du nombre des plus petites communes. Ainsi, si en 30 ans, le nombre de communes est resté quasiment stable, le nombre de communes de moins de 500 habitants est passé de 22 500 à 19 800.
Ces communes, qui représentaient plus de 60 % des communes en 1982, ne représentent plus aujourd’hui que 54 %. Ce chiffre est néanmoins à nuancer puisqu’une commune française sur deux compte moins de 500 habitants. En Picardie, ce phénomène de diminution des petites communes est encore plus marqué puisque 72 % des communes comptaient moins de 500 habitants en 1982, contre 67 % en 2012.
À l’inverse, les communes de 500 à 999 habitants et de 1 000 à 4 999 habitants ont le plus augmenté entre ces deux périodes. La part des communes de plus de 5 000 est quant à elle restée stable. Globalement les Picards privilégient pour leur lieu de résidence les petites villes : 70 % résident dans une commune comptant moins de 10 000 habitants.