Un projet numérique pour l’insertion professionnelle

La Fondation Orange a récompensé la Mission locale du Clermontois, Liancourtois et de la Vallée du Thérain pour son projet « Du numérique à l’emploi » favorisant l’insertion professionnelle des jeunes.

La tendance nationale se retrouve sur le territoire du Clermontois, le Liancourtois et de la Vallée de Thérain : les jeunes, diplômés ou non, ont des difficultés pour trouver un emploi pérenne. « Depuis quelques années, la tendance ne s’améliore pas et le problème en termes d’emploi pour les jeunes n’est pas encore résolu », constate Patrice Guyot, chargé de projet à la mission locale du Clermontois. Alors, il faut des moyens, des projets et des financeurs pour aider ces jeunes, de 16 à 25 ans, sortis du système scolaire, à adopter les bonnes méthodes pour se faire recruter. La Mission locale du Clermontois s’est donc lancée dans un projet numérique, « Du numérique à l’emploi », dont le but est d’apprendre aux jeunes à utiliser la communication numérique et les nouvelles techniques de communication pour bien communiquer avec les employeurs. Le but ? Trouver ou retrouver un emploi. Grâce à l’aide financière de 12 285 euros attribuée par la Fondation Orange, la Mission locale est plus performante et s’est équipée d’un matériel dernière génération. Elle peut aussi proposer quatre ateliers, animés par Picardie en ligne et Pôle emploi, depuis la rentrée de septembre : mise en page de C.V et de lettre de motivation, gestion de la boite mail, gérer son espace candidat Pôle emploi et gérer son identité numérique. « Les jeunes sont connectés et on pense qu’ils sont autonomes dans la gestion de leur identité sur les réseaux sociaux par exemple, mais c’est le contraire », confie Patrice Guyot.

Un projet en phase avec la réalité

Avec cette aide, la Mission locale prévoit de continuer ces ateliers l’année prochaine, sous une autre forme : à la demande et de façon plus individualisée. Cette aide financière s’inscrit dans le cadre d’un appel à projets lancé par la Fondation Orange, qui a été sélectionné, avec 26 autres, parmi les 134 projets nationaux déposés. « Nous avons créé un appel à projets pour la première fois pour les missions locales afin qu’elles puissent mieux accueillir les jeunes, avec plus de moyens, et pour que les jeunes s’impliquent davantage. Aujourd’hui, le numérique est nécessaire pour l’insertion professionnelle », note Joël Sauvage, délégué au mécénat et à la solidarité à la Fondation Orange. Depuis 1987, la Fondation Orange participe à l’aide financière de projets concernant la santé avec la cause de l’autisme, l’éducation avec l’insertion professionnelle et la culture. Dans ces domaines, elle place le numérique comme facteur de lien et de cohésion sociale. « Le projet de cette mission locale est bien réfléchi dans son ensemble et c’est un projet de territoire, entre l’urbain et la ruralité. Il fallait faire quelque chose pour les missions locales, qui sont au cœur des actions locales », précise Joël Sauvage d’Orange. Un deuxième appel à projets est prévu pour les missions locales…