Le nouveau CHU suscite la curiosité

Les rencontres santé organisées une fois par mois à l’Espace Dewailly (Amiens) étaient consacrées au nouveau CHU Amiens-Picardie. Dans un amphithéâtre comble, les représentants de la structure de santé ont répondu aux nombreuses questions.

429
Le nouveau CHU Amiens-Picardie va permettre de renforcer son positionnement en tant que pôle d’excellence régional, attirant par la même occasion des professionnels de santé venus de l’extérieur.
Le nouveau CHU Amiens-Picardie va permettre de renforcer son positionnement en tant que pôle d’excellence régional, attirant par la même occasion des professionnels de santé venus de l’extérieur.

Initiées par la Maison prévention santé d’Amiens, les rencontres santé, organisé chaque 1er mardi du mois, ont reçu il y a maintenant deux ans le label « Droits des patients et des usagers » délivré par l’Agence régionale de santé de Picardie (ARS) et la commission spécialisée de la Conférence régionale de la santé et de l’autonomie Picardie (CRSA). Dans ce cadre, plusieurs conférences autour du nouveau centre hospitalier universitaire Amiens- Picardie ont été organisées pour expliquer les contours de ce projet hors-norme. Intitulée « Tout ce que vous devez savoir sur le CHU Amiens-Picardie » cette dernière rencontre a réuni de nombreux participants, tous venus poser leurs questions à Catherine Geindre, directrice générale et Walid Ben Brahim, directeur de la communication du CHU.

Un pôle d’excellence

Le centre hospitalier universitaire Amiens-Picardie réparti jusqu’alors sur quatre sites différents (soit 13 000 lits au total) a fait le choix de regrouper son offre de médecine, chirurgie et obstétrique afin de garantir une qualité optimale d’organisation, une meilleure prise en charge des patients mais également une optimisation de nouveaux plateaux techniques. « C’est un véritable plus pour les Amiénois, en modernisant ainsi l’offre de soins et les installations cela jouera inévitablement en faveur de la qualité des programmes. Cela va également nous permettre de redynamiser la recherche, avec une réelle valeur ajoutée », explique Catherine Geindre. Une façon pour l’établissement de renforcer son positionnement en tant que pôle d’excellence régional, attirant par la même occasion des professionnels de santé venus de l’extérieur. Ce nouveau CHU de 172 000 m², dont 122 000 m² de construction, s’étendra sur 36 hectares de terrain, dont 10 ont été acquis spécialement pour le projet. Le site comptabilisera également 30 salles d’opération, 4 scanners, 2 IRM et un auditorium de 256 places. « Cet ensemble fait de la structure d’Amiens le 5e CHU français. Le déménagement des différents services débuté en septembre est une opération d’une envergure exceptionnelle, inédite sur le territoire hexagonal », a rappelé Catherine Geindre.

Une réorganisation complète

Entamée depuis septembre 2014, la phase de regroupement s’étalera jusqu’en 2017. Aujourd’hui les deux tiers de l’offre de soin sont installés dans les nouveaux bâtiments au sud, le tiers restant ayant été transféré au nord le temps de la rénovation au sud. De quoi susciter quelques inquiétudes chez les patients comme l’explique Michel: « Je dois me rendre fréquemment au CHU pour des visites de contrôle suite à un cancer. Le déménagement a été une petite source d’inquiétude, même si le projet est vraiment intéressant. Une conférence comme celle-ci me permet de poser toutes les questions que je souhaite, mais aussi d’apprendre plein de choses sur le nouvel hôpital. C’est un très beau projet et une fierté pour la région ! », conclut-il.