Élysées solutions s’adapte aux nouveaux besoins des entrepreneurs

Flexibilité, moindre coût lors de la création d’entreprise : les centres d’affaires se révèlent des partenaires indispensables pour nombre de TPE et PME. Senlis, une des trois adresses du groupe créé en 2001 par Jérôme Charbonnier et Servane Burel, affiche à nouveau presque complet, après un deuxième semestre 2013 perturbé par la crise.

529
Pour Servane Burel, responsable du centre senlisien, l’optimisme est à nouveau de mise.
Pour Servane Burel, responsable du centre senlisien, l’optimisme est à nouveau de mise.
Pour Servane Burel, responsable du centre senlisien, l’optimisme est à nouveau de mise.
Pour Servane Burel, responsable du centre senlisien, l’optimisme est à nouveau de mise.

Les solutions d’hébergement proposées, économiques et non engageantes, prennent en compte le fait que les petites structures ne peuvent supporter de lourdes charges d’installation et d’exploitation d’un bail 3/6/9 », explique Jérôme Charbonnier, administrateur du Synaphe, Syndicat national des professionnels de l’hébergement d’entreprises (250 sociétés, 40 000 sociétés clientes domiciliées) et cofondateur avec Servane Burel d’Élysées solutions. Leur centre d’affaires a démarré son activité à Paris en janvier 2001, offrant à ses clients une adresse prestigieuse sur les Champs-Elysées. Après avoir racheté plusieurs clientèles, dont celle du Cercle des entreprises en 2003, Élysées solutions a ouvert en octobre 2007 un autre centre dans le triangle d’or du sud de l’Oise, à Senlis, avant une autre adresse parisienne en janvier 2012, rue de Moscou, et l’agrandissement de ses locaux sur les Champs.

Une activité dûment règlementée

Le centre de Senlis offre un plateau de 337 m2 divisé en 17 bureaux, avec des superficies allant de 9 à 30 m². Ces bureaux peuvent être loués à l’heure, à la journée ou plus. « Certains de mes clients sont présents depuis plusieurs années », déclare Servane Burel. De l’artisan à la multinationale, Élysées solutions entend apporter la même qualité dans l’accompagnement et l’hébergement aux entreprises. Ses prestations englobent domiciliation, service d’accueil personnalisé, secrétariat, espace de télétravail, assistance dans les démarches, location de salle de réunion ou de bureau (à Senlis : 350 euros HT par mois, toutes charges comprises). En cette fin d’année, période pourtant peu propice à la création d’entreprise, Élysées solutions enregistre de nombreuses demandes domiciliaires. « Dans notre centre d’affaires de Senlis, un créateur peut avoir une adresse pour son siège social pour un montant compris entre 55 et 67 euros (HT), sans passer par la location d’un bureau », précise la responsable du centre senlisien. Mais attention, l’activité de domiciliation est dûment règlementée depuis 2010. Élysées solutions est titulaire d’un agrément délivré par la préfecture de police de Paris : « Nous rappelons régulièrement aux diverses administrations cette obligation légale. »

Des chiffres en hausse depuis quelques mois

Autre point fort d’Élysées solutions : son rôle de conseil auprès des créateurs. « Nous conseillons notamment nos clients en matière de statuts social et fiscal. Nous discutons beaucoup avec eux et essayons de maintenir une ambiance très conviviale au centre. Chez nous, un créateur ne se retrouve pas seul dans son coin : il est au milieu d’autres créateurs vivant la même expérience et se posant les mêmes questions. » Après une progression régulière de leur chiffre d’affaires, Jérôme Charbonnier et Servane Burel ont été eux aussi rattrapés par la crise. Si 2012 avait enregistré une stagnation, le second semestre 2013 s’est révélé carrément désastreux. « Notre centre de Senlis s’est vidé en l’espace de trois mois suite à la mise en liquidation judiciaire de clients ou du licenciement de leurs salariés », confie Servane Burel. Mais, depuis la rentrée 2014, l’optimisme est à nouveau de mise. « Sur les Champs- Élysées, les bureaux sont complets et nous avons loué presque tous nos locaux senlisiens », se réjouit Servane Burel.