Éclosia, nouvelle édition

La cinquième édition du concours Éclosia a été lancée début octobre dans le village de l’éco-habitat samarien, sur le salon Aménago à Mégacité. Un village investi par les lauréats éclosiens, preuves vivantes de l’intérêt de ce concours, pour les entrepreneurs et pour le département, soucieux d’attirer des porteurs de projets versés dans les éco-activités.

Créer un terrain propice à la croissance des projets d’éco-activités innovantes.
Créer un terrain propice à la croissance des projets d’éco-activités innovantes.

Depuis 2011, 15 projets ont été récompensés

Créer un terrain propice à la croissance des projets d’éco-activités innovantes.
Créer un terrain propice à la croissance des projets d’éco-activités innovantes.

En initiant le concours Éclosia en 2010 en partenariat avec la région, le conseil général de la Somme avait une ambition, à laquelle il n’a pas dérogé : « Créer un terrain propice à la croissance des projets d’éco-activités innovantes. » Le département alloue chaque année une dotation de 50 000 euros aux quatre lauréats, mais au-delà de cette manne financière, il s’engage également à accompagner les éco-entrepreneurs, ce qui passe notamment par le soutien logistique – investissements matériel ou mobiliers, loyers attractifs, réseau d’échanges, etc. – un appui global par le biais de la mise en réseau avec des partenaires locaux sur différents volets (technique, juridique, financier…), des conditions d’accueil et d’hébergement favorables, les entrepreneurs bénéficiant de trois à six mois d’hébergement gratuits en pépinière d’entreprises ou location de bâtiment, une visibilité avec la médiatisation des projets auprès des investisseurs et du grand public et le recrutement et la formation de leurs salariés ainsi que l’intégration de leurs équipes. Le concours (de portée nationale) s’adresse à tout porteur de projet souhaitant créer une entreprise dans le secteur de l’économie verte dans la Somme, ou à une entreprise de moins de 250 salariés désireuse de s’implanter dans le département. Sont éligibles les projets recouvrant les éco-activités, comme l’éco-conception, la chimie verte, les éco-matériaux, les process écologiques, le jury étant attentif à la maturité et la viabilité économique du projet, son caractère novateur et innovant et le potentiel de création d’emplois. Et pour les attirer, le conseil général met en avant les atouts de la Somme : sa position géographique, ses infrastructures dédiées, « un réseau pour favoriser la mutualisation et la création de clusters, et une volonté politique qui se traduit par un accompagnement dans les étapes de la création et de développement »… Selon une étude commanditée en 2008 par le département, le développement des éco-activités permettrait la création de 3 000 emplois à l’horizon 2020 dans la Somme, de quoi convaincre les plus sceptiques… Les candidats ont jusqu’au 28 février 2015 pour s’inscrire sur www. concours-eclosia.org, les meilleurs projets seront sélectionnés courant mars et auditionnés un mois plus tard par le jury, pour une remise des prix prévue en juin prochain.

Les lauréats 2014
– Agrotecsol, bureau d’études de prestations de services et de conseils en matière de fertilisation raisonnée des cultures et gestion des sols.
– Enrouleur de fil, mise au point et commercialisation d’un enrouleur de fil portatif, puissant et rapide, en bobine amovible et à entraîne- ment électrique.
– Echobois, bureau d’études technique spécialisé en structure bois.
– Eki-libre, bureau d’études de maîtrise d’oeuvre spécialisé dans la réhabilitation écologique et bioclimatique.